home Politique, RD Congo RDC-USA : Les sanctions américaines contre les anciens dignitaires du régime Kabila demeurent !

RDC-USA : Les sanctions américaines contre les anciens dignitaires du régime Kabila demeurent !

Les sanctions occidentales notamment celles américaines contre les dignitaires de l’ancien régime Kabila demeurent. Et pour cause, leur implication dans les faits liés l’entrave au processus électoral, à la corruption et à la violation des Droits humains.

C’est en substance ce qu’a confirmé l’envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs, Peter Pham à sa sortie d’audience auprès du chef de l’Etat ; Félix Antoine Tshisekedi lors de son passage en septembre dernier à Washington en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU qui s’était tenu à New-York.

« Nos sanctions ne sont pas liées à l’élection ou aux résultats des élections. Nos sanctions sont liées à des perturbations des droits humains, à la corruption et à l’ingérence dans le processus électoral bien avant l’élection de 2018. 8. », expliquait Peter Pham.

Et de poursuivre « Les sanctions, c’était pour aider le peuple congolais qui a exprimé la volonté pour le changement. Les sanctionnés sont des personnes qui ont commis des violations des droits humains, la corruption, l’ingérence dans le processus électoral. Ce n’est pas passé. Ce n’est pas le jugement du gouvernement actuel qui a un partenariat à privilégier avec les Etats-Unis »l.

A lire aussi : RDC : Nouvelles sanctions américaines contre « des hauts responsables congolais » https://www.afriwave.com/2018/06/23/rdc-nouvelles-sanctions-americaines-contre-des-hauts-responsables-congolais/

En effet le 23 juin 2016, le général Célestin Kanyama, alors Chef de la police de Kinshasa et un des proches du président Joseph Kabila; avait vu «ses avoirs gelés aux Etats-Unis pour motif des violences excessives contre les civils dans les différentes manifestations pacifiques tenues dans la capitale contre un troisième mandat du président sortant».

Plus tard, les mêmes sanctions s’élargissaient contre l’appareil sécuritaire en frappant l’appareil sécuritaire du pouvoir de Kabila qui était dans la ligne de mire des autorités américaines. Après le général Célestin Kanyama, ancien chef de la police de Kinshasa, c’est autour des deux autres généraux, John Numbi Banza Tambo et Gabriel Amisi Kumba dit «Tango four» d’être sanctionnés.

Les États-Unis estimant que « les deux personnages proches du pouvoir menacent la stabilité et nuisent au processus démocratique» dans le pays. Les éventuels avoirs de deux hommes étant gelés «sous la juridiction des États-Unis et l’interdiction faite à tout citoyen américain de mener des transactions avec eux ».

D’autres personnalités viendront grossir cette liste à l’instar d’Evariste Boshab, Kalev Mutond, Norbert Basengezi, Corneille Nangaa…

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares