home Eco & Finances, Politique, RD Congo MINIERE DE BAKWANGA : Albert Mukina Kanda Kanda maintenu Directeur Général

MINIERE DE BAKWANGA : Albert Mukina Kanda Kanda maintenu Directeur Général

Donné pour partant après une révocation décidée par le Conseil d’Administration, le Directeur Général de la Minière de Bakwanga (MIBA), Alberte Mukina Kanda Kanda reste en poste jusqu’à nouvel ordre car réhabilité par le ministre de tutelle.

Pour le ministre de la tutelle à l’endroit du Président du Conseil d’Administration (PCA), la décision portant révocation du Directeur Général Mukina  « a été prise en violation tant des statuts de la MIBA SA (article 13.2) que de la Loi n° 08/010 du O7 juillet 2008 fixant les règles relatives à l’organisation du Portefeuille de l’Etat (article 13 et 17) ainsi que du décret n° 13/055  du 13 décembre 2013 portant statut des mandataires publics dans les entreprises du Portefeuille de l’Etat (article 8, 18, 20et 24) ».

Ainsi le ministre du Portefeuille attire-t’il la « particulière attention sur le caractère totalement irrégulier de la décision prise par le Conseil d’Administration tant sur la forme que sur le fond » sur la révocation de Mukina. Et en même temps « instruis donc de convoquer ce Conseil au fin de procéder à l’annulation de cette décision (de révocation) et de retirer vos lettres de notification y relatives ». 

« Pour ce motif, la décision de révocation du Directeur Général prise par le Conseil d’Administration est nulle et de nul effet. Le Directeur Général qui me lit en copie est instruit de rester dans ses fonctions jusqu’à nouvel ordre. Je vous prie s’accorder à l’exécution de la présente, le bénéfice de l’urgence » conclut le ministre Clément Kuete Nyimi Bemuna.

Génèse

En effet dans sa lettre du 30 septembre 2019, le président du Conseil d’Administration de la Miba, Mgr Dieudonné Mbaya Tshiakany, annonçait le limogeage d’Albert Mukina Kanda Kanda à l’issue de sa session du 25 au 27 septembre derniers.

« Le Conseil d’Administration a fait le malheureux constat de vos limites et incohérences dans la gestion courante de la société et dans l’exécution de ses décisions, mettant ainsi la société dans des difficultés énormes de fonctionnement et dans l’impossibilité d’atteindre les objectifs assigné. Les nombreux reproches et mises en garde se sont avérés vains », écrivait l’ecclésiaste protestant.

Selon des sources, les relations entre le PCA Dieudonné Mbaya Tshiakany et le DG Albert Mukina n’étaient plus au beau fixe depuis un certain temps. La question qui demeure reste celle de savoir comment les deux hommes vont-ils cohabiter dans l’avenir pour la bonne marche de la société après cet épisode de révocation et réhabilitation ?

L’un des fleurons de l’industrie minière à l’époque du Zaïre sous Mobutu, la Miba aujourd’hui en déliquescence appartient à 80 % à l’Etat congolais et à 20% à des investisseurs privés de Mwana Africa, dirigée par Kalala Mpinga, fils de l’ancien ministre de Mobutu; feu Anaclet Mpinga Kasenda.  

Jadis leader dans la production mondiale du diamant industriel avec plus de 80 %, la Miba figure dans la liste des projets urgents de relance du président de la République Félix Tshisekedi.

Roger DIKU et Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

  pour

Pour le minutstrre

Pour

print

Partagez

shares