home Politique, RD Congo, Société RDC : Le porte-parole de Gédéon Kyungu Mutanga aux arrêts et transféré à Kinshasa

RDC : Le porte-parole de Gédéon Kyungu Mutanga aux arrêts et transféré à Kinshasa

Le porte-parole du fugitif le plus recherché de la République Kyungu Mutanga dit Gédéon, le nommé Thierry Mukelekele aurai été arrêté à Lubumbashi et depuis lors transféré à Kinshasa.

Cette interpellation intervient dans la foulée de l’épopée sanglante et téméraire des miliciens Bakata Katanga du dimanche 14 février 2021 sur Lubumbashi en attaquant le camp militaire Kimbembe, siège de la Garde Républicaine (GR) créée sous Kabila, mais aussi un dépôt d’armes des forces armées de la périphéries. C’est le troisième incursion du genre depuis que Felix Tshisekedi est à la tête du pays, d’abord le 28 mars 2020, ensuite le 25 septembre 2020 et la dernière le 14 février 2021.

Un fait trouble la même semaine, l’un des assassins présumés de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana a été arrêté au milieu de miliciens Bakata Katanga mardi 16 février à Lubumbashi. Transféré à Kinshasa, Jacques Mugabo parce que c’es de lui dont il s’agit ; est « passé à la table » de l’auditorat militaire qui l’interrogeait.

En fuite depuis 10 ans, ce policier qui aurait participé à l’assassinat des deux militants des droits de l’homme le 1er juin 2010 serait passé aux aveux, se disant prêt à identifier même le lieu où a été enterré Fidèle Bazana dont le son corps n’a jamais été retrouvé.

Lire aussi : RDC : Affaire Chebeya, le policier Jacques Mugabo arrêté et transféré à Kinshasa https://www.afriwave.com/2021/02/17/rdc-affaire-chebeya-le-policier-jacques-mugabo-arrete-et-transfere-a-kinshasa/

Quel lien entre les assassins de Chebeya et les Bakata Katanga

Au lendemain du meurtre du militant des droits de l’Homme et son chauffeur et dans la foulée du procès qui s’en suit le 24 mars 2011, il se révèle que les hommes impliqués des officiers aux exécutants sont presque tous des katangais et proches de l’ancien Inspecteur Général (IG) John Banza Numbi Thambo.

Ce sont les cas de cinq présents à la barre aux fuyards : le Colonel Daniel Mukalay Wa Mateso, l’inspecteur Georges Kitungwa Amisi, l’Inspecteur adjoint François Ngoy Mulongoy, le Commissaire Michel Mwila Wa Kubambo et le sous-commissaire Blaise Mandiangu Buleri.

Mais aussi de trois accusés étaient « absents » et fuyards : le major Christian Ngoy Kenga Kenga, commandant du Bataillon paramilitaire Simba, l’inspecteur Paul Mwilambwe et le sous-commissaire adjoint de la PNC Jacques Mugabo. Si Ngoy Kenga Kenga et Jacques Mugabo sont aujourd’hui rattrapés en attendant leur procès et en prison à Kinshasa, Paul Mwilambwe est réfugié en Belgique après Dakar au Sénégal.

Selon des sources qui ont requis l’anonymat, c’est parmi les notables du Grand Katanga et certains responsables de la Démiap (Renseignements militaires) qu’il y a « complicité » avec Gédéon Kyungu Mutala et ses miliciens. Sinon, comment expliquer que tous les services de sécurité (armée, police, services de renseignements civils et militaires) ont chaque fois été « pris au dépourvu » par les assaillants et ne pas donner raison à ceux qui parlent de leur connivence ?

Les milices « Bakata Katanga » sont sans conteste instrumentalisés par des politiques natifs du « Grand Katanga » en général et du pays Balubakat en particulier. Un rapport rédigé par des experts de l’ONU destiné au Conseil de sécurité en décembre 2013 présentait John Numbi Banza (ex-patron de la police nationale) comme « pourvoyeur en armes ».

Lire aussi : RDC : L’Affaire Ngoy Mulunda Nyanga, une préméditation séparatiste accomplie ? https://www.afriwave.com/2021/01/23/rdc-laffaire-ngoy-mulunda-nyanga-une-premeditation-separatiste-accomplie/

A la disparition de Gédéon Kyungu en 2020, n’avait-il pas été signalé comme caché dans la ferme de l’ex-Inspecteur Général de l’armée, John Numbi qui s’y terre lui-même depuis juillet 2020 depuis son éviction de l’armée. Depuis décembre, il a un voisin de marque en la personne de l’ex-président du pays Joseph Kabila l’y a rejoint dans sa ferme voisine de Kashamata près de Lubumbashi. L’avenir nous en dira plus très bientôt.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares