home Politique, RD Congo DAVOS : Sophie Wilmès rencontre Félix Tshisekedi et attendue à Kinshasa en février prochain

DAVOS : Sophie Wilmès rencontre Félix Tshisekedi et attendue à Kinshasa en février prochain

C’est la deuxième rencontre entre les deux dirigeants après Paris en France en l’espace de quelques mois. En marge du Forum Economique Mondial de Davos qui se tient en Suisse, la première ministre belge en affaires courantes, Sophie Wilmès ;  a rencontré ce matin le président de la République Félix Tshisekedi.

« #Davos rencontre avec le Président Tshisekedi. Une visite officielle belge à Kinshasa et Lubumbashi se prépare pour février. Avec le Président, nous partageons la même volonté de renforcer les liens entre la #Belgique et la République Démocratique du Congo. #wef20 » écrit-elle sur son compte Twitter.

A l’issue d’un entretien jugé cordial selon les deux parties, il a été annoncé une mission officielle de Mme Wilmès en RDC début février prochain avec étapes à Kinshasa et Lubumbashi. Il se dit que ce voyage sera l’occasion de « consacrer les relations » retrouvées entre les deux pays. Seront également de ce voyage le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin, et son collègue de la Coopération au développement, Alexander De Croo. Mais aussi des dirigeants d’entreprises et autres investisseurs qui veulent retravailler avec le Congo.

Si les questions de divergence entre les deux pays n’ont pas été abordées et qu’elles le seront peut-être dans deux semaines et demie à Kinshasa, les deux responsables ont discuté de « l’importance de communiquer entre nous et de marquer nos relations plus officiellement ».

Aux retrouvailles de Kinshasa, l’on annonce une série des points de discussion à l’agenda notamment la réouverture d’un Consulat congolais à Anvers ou encore la nomination par la RDC d’un nouvel ambassadeur à Bruxelles. Mais ce voyage sera aussi  « l’occasion d’ouvrir le Consulat Général belge de Lubumbashi  qui a rouvert officiellement ses portes début janvier » de cette année.

Faut-il le rappeler que l’ancienne métropole et son ex-colonie sortent d’une grave crise diplomatique vers la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila à la tête du pays. Une crise causée par le report des élections en 2018, initialement prévues fin 2016 et des critiques acerbes exprimées par le gouvernement belge.

Conséquence, suspension de toute coopération avec Bruxelles, notamment le Programme de Partenariat Militaire (PPM) bilatéral en avril 2017, puis début 2018 à la suite d’une révision fondamentale de la coopération décidée par le gouvernement belge passant par les ONG que les officiels congolais jusqu’à la tenue d’élections crédibles.

En représailles, le gouvernement congolais du régime Kabila avait ordonné à la Belgique de fermer son Consulat Général à Lubumbashi, de mettre fin aux activités de sa nouvelle Agence de Développement (Enabel) et de fermer la Maison Schengen de Kinshasa. Les fréquences de la compagnie aérienne Brussels Airlines avaient également été réduites de sept vols hebdomadaires à quatre dans le cadre de de ce conflit.

Il se fait que depuis l’avènement de Félix Tshisekedi, les relations entre les deux pays se sont nettement améliorées et certaines mesures annulées ; un nouvel ambassadeur de Belgique, Jo Indekeu, ayant même pris ses fonctions fin octobre 2019 à Kinshasa.

A lire aussi : KINSHASA : Réception en l’honneur de Johan Indekeu, nouvel ambassadeur belge par les anciens de Belgique https://www.afriwave.com/2019/12/08/kinshasa-reception-en-lhonneur-de-johan-indekeu-nouvel-ambassadeur-belge-par-les-anciens-de-belgique/

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares