home RD Congo, Société RDC : Aucun survivant du crash de l’Antonov 72 de la suite présidentielle !

RDC : Aucun survivant du crash de l’Antonov 72 de la suite présidentielle !

Le crash de l’avion-cargo militaire Antonov A 72 dans la journée du jeudi 10 octobre 2019 non loin de Punia dans la province du Maniema n’a laissé aucun survivant parmi les huit personnes qui se trouvaient à son bord.

De fabrication russe, ce vieil appareil opérant pour le compte des Forces Armées de la RDC (FARDC)  transportait la logistique et l’équipe d’avance du Chef de l’État Félix Tshisekedi en direction de Kinshasa après une visite à l’Est du pays.

Décollé de Goma, l’appareil qui avait perdu tout contact avec la tour de contrôle dans les environs de la province du Kasaï transportait 4 membres d’équipage tous de nationalité ukrainienne et 4 passagers civils et militaires. Il précédait d’environ une heure celui transportant le Président Tshisekedi à destination de Kinshasa.

Si les identités des victimes ne sont pas encore toutes connues, on sait que l’avion avait à son bord les véhicules de suite présidentielle dont la Toyota blindée selon des sources, les agents de l’intendance avec Patrick Mukadi, assistant du chargé de la logistique à la Présidence, le chauffeur appelé communément “Maréchal” et les gardes de la sécurité rapprochée du président de la République.

Ce n’est pas une première fois que ces vieux avions en provenance de l’ex-URRS connaissent des crashs en RDC sans qu’aucune mesure sérieuse ne soit prise pour leur contrôle.

En attendant les conclusions de l’enquête initiée par l’autorité de l’aviation civile, toutes les hypothèses sont avancées ; y compris la plus farfelue d’un missile tiré contre l’aéronef qu’on aurait confondu à celui du chef de l’Etat qui a décollé une heure plus tard.

Une chose est certaine, selon Gueda Yav Wict, pilote et PDG d’une compagnie d’aviation privée dont un des avions se trouvait dans la même zone ; « il faisait excessivement mauvais, beaucoup de givrage avec une icing cold land de plus de 350 kilomètres de large ».

A lire aussi : RDC : Crash d’avion militaire de la N’Sele, quid du témoignage trouble d’un convoyeur rescapé https://www.afriwave.com/2017/10/10/rdc-crash-davion-militaire-de-la-nsele-quid-du-temoignage-trouble-dun-convoyeur-rescape/

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares