home Politique, RD Congo, Société RDC : La bataille du Sénat met à dure épreuve l’unité et la discipline au sein du FCC

RDC : La bataille du Sénat met à dure épreuve l’unité et la discipline au sein du FCC

Contrairement à l’image présentée et malgré ses majorités écrasantes dans toutes les institutions du pays, c’est une discipline de façade que celle vantée par l’autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC) en personne, l’ancien président de la République Joseph Kabila le jour de la réception des sénateurs issus de sa plateforme dans sa ferme de Kingakati. Des fentes lézardent l’édifice qui risque de s’écrouler dans les mois à venir.    

Les rivalités enfouies dans les composantes tout comme chez des personnalités face à l’hégémonie du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD)  de Kabila se révèlent de jour en jour que la bataille des postes dans la chambre haute du parlement laissera des traces.

Bien que Kabila comme dans ses habitudes ait désigné d’autorité son candidat en la personne de l’ancien Ministre de la Justice et Garde des Sceaux Alexis Thambwe Mwamba, la plateforme Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC) ne l’entend pas de cette oreille.

Elle a désigné à son tour son autorité morale et membre du FCC Modeste Bahati Lukwebo comme candidat président du Senat face à celui de Kabila pour dit-elle « Eviter au FCC les erreurs de casting de la présidentielle de décembre 2018 avec la défaite du candidat de Kabila Emmanuel Ramazani Shadary».

Réplique des cadres et autres élus de la même plateforme réunis ce samedi 06 juillet 2019 à Kinshasa qui disent soutenir la candidature de Thambwe Mwamba, réitèrent leur loyauté à Kabila ; ce qui revient à dire qu’ils désavouent la démarche de Bahati jugée ambitieuse et personnelle.

Lire aussi : RDC : Le choc des images de Kabila face aux sénateurs FCC… https://www.afriwave.com/2019/06/23/rdc-le-choc-des-images-de-kabila-face-aux-senateurs-fcc/

Boshab face à Mokolo Wa Mpombo

Toujours au sein du Front Commun pour le Congo, une autre bataille et non la moindre pour la première vice-présidence du Sénat oppose Evariste Boshab ; un kabiliste pur dur dont on dit « avoir le soutien de la base du PPRD »  contre Edouard Mokolo Wa Mpombo dit « Engambe Edo ».

Dans un courrier daté du 3 juillet courant au Coordonnateur du FCC Néhémie Mwilanya avec copie à son autorité morale Joseph Kabila et à ses collègues sénateurs, Edo Mokolo revendique : « Je viens présenter ma candidature au poste de 1er Vice-président du Sénat ». Pour justifier son geste, Mokolo évoque «  sa loyauté à l’autorité morale (Kabila), sa compétence et sa longue expérience ; ainsi que sa parfaite connaissance des rouages du sénat » qui « contribueront à répondre efficacement aux nombreux défis de cette législature » conclut-il.

L’ancien flic de Mobutu Mokolo Wa Mpombo oublie de dire que près de 40 ans avec Mobutu tout comme avec Kabila, il n’a jamais  été au service de la République si ce n’est des individus pour sa propre survie.

Toutes choses restant égales par ailleurs, l’unité et la discipline invoquées au sein du FCC ne le sont que de façade dans une plateforme où l’implosion de la maison demeure inéluctable.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares