home Diaspora, RD Congo ANGOLA-RDC : Didier Kazadi Nyembwe, nouvel ambassadeur à Luanda

ANGOLA-RDC : Didier Kazadi Nyembwe, nouvel ambassadeur à Luanda

C’est un fidèle parmi les fidèles depuis Mzé Laurent-Désiré Kabila qui revient au-devant de la scène politique du pays. Lui, c’est Kazadi Nyembwe Didier ; nommé nouvel ambassadeur de la RDC à Luanda. Il remplace à ce poste Gustave Beya Siku, ancien Directeur de Cabinet de Kabila qui était en Angola après que le Royaume de Belgique auprès duquel il avait été précédemment nommé aie refusé son accréditation car porteur d’un passeport belge, nationalité à laquelle il n’avait jamais renoncé jusqu’à sa désignation.

C’est par ordonnance présidentielle n° 18/39 du 14 mai 2018, portant nomination d’un Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Démocratique du Congo auprès de la République d’Angola que Kazadi Nyembwe Didier réapparait « dans la lumière de la sphère politique même s’il n’en était pas totalement éloigné » commente une source anonyme de la présidence de la République au Palais de la Nation.

L’ancien député national en 2011, mais également le tout premier Directeur Général de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) est un proche de la famille Kabila avec laquelle il a tissé des liens particuliers. L’homme s’est toujours dit « avoir été adopté comme son fils par Mzé Laurent-Désiré Kabila et qui l’aurait été envoyé faire des études en rapport avec le militaire dans les pays de l’Est ».

D’autres sources généralement bien renseignées disent que c’est fut aussi le financier du Groupe de presse Uhuru jadis dirigé par Mlle Coco Tshomba Ntundu, membre du parti présidentielle le PPRD avec qui il aurait vécu une idylle mouvementée à cause de l’épouse officielle en son temps. Et que même la journaliste était devenue vice-ministre des Congolais de l’Etranger grâce à lui alors que la fin de leur histoire aura également signé la descente aux enfers de l’ex-députée de Kinshasa et la faillite du Groupe de presse Uhuru qu’elle dirigeait.

Une nomination pas fortuite

Le retour aux affaires du « barbouse » et à Luanda n’est pas du tout « fortuit » commente notre source du Palais de la Nation. « Il fallait quelqu’un d’habile et d’expérimenté en Angola, surtout que les nouvelles autorités de ce pays ne semblent pas en totale phase avec le président Kabila. Et Kazadi Nyembwe était cet homme-là » poursuit cette source.

Mais Kazadi Nyembwe est-il vraiment l’homme de la situation ? « C’est peut-être le temps qui nous le dira » explique encore cette source.

Il faudra rappeler que son éloignement officiel des affaires de l’Etat même s’il n’en était pas totalement déconnecté remonte à cette affaire où son nom avait été cité dans un détournement des fonds à la Congolaise des Hydrocarbures (Cohydro) lorsqu’il était à la tête de cette entreprise étatique, chose que l’homme Kazadi Nyembwe avait tout le temps nié. Criant son innocence, il avait toujours pensé que c’était une cabale montée contre sa personne ; situation qui aurait été à la base de son éloignement des cercles du pouvoir dans lesquels il fait un retour en force et dans un poste diplomatique stratégique.

Lire aussi : RDC : Kazadi Nyembwe, ancien Directeur Général de l’ANR agressé à Bruxelles https://www.afriwave.com/2017/08/20/rdc-dieudonne-kazadi-nyembwe-ancien-directeur-general-de-lanr-agresse-a-bruxelles/

Qu’on se rappelle que c’est Luanda qui avait sauvé par deux fois le régime de Kinshasa, d’abord Laurent-Désiré Kabila face à la nouvelle rébellion du RCD-Goma en 1998 et Joseph Kabila face aux troupes de Jean-Pierre Bemba en 2006 ; en passe de prendre la capitale et faire tomber le pouvoir.

Pour l’histoire, on sait que Kazadi Nyembwe fut le tout premier « Conseiller spécial en matière de sécurité » de Laurent-Désiré Kabila avant de servir Joseph Kabila comme « argentier de luxe » selon certaines indiscrétions. Il s’est toujours du reste vanté d’avoir été la personne qui a « le mieux géré les services de renseignement » depuis la prise de pouvoir par l’AFDL en 1997 selon les mêmes sources.

Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares