home Eco & Finances, Politique, RD Congo RDC : Parc Agro-Industriel de Bukanga-Lonzo, Matata Ponyo et l’Inspection Générale des Finances

RDC : Parc Agro-Industriel de Bukanga-Lonzo, Matata Ponyo et l’Inspection Générale des Finances

Le scandale du fiasco voulu du Parc Agro-Industriel de Bukanga-Lonzo et les soupçons de détournements des fonds public qui l’accompagne ont-t-ils rattrapé aujourd’hui l’ancien premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon ? C’est le moins que l’on puisse se demander à la vue de la demande de levée de l’immunité parlementaire à l’encontre du sénateur devenu conseiller économique de l’Etat guinéen.

Dans le document du Procureur près la Cour de Cassation adressé au bureau du Sénat, la responsabilité de l’ancien chef de gouvernement est établie dans la débâcle du projet du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo.

L’accusation se base sur le rapport de l’Inspection Générale des Finances (IGF) pour qui 205 millions de dollars ont été détournés sur les 285 millions affectés à ce projet par l’État congolais.  Revenu de la Guinée Conakry pour « faire face à la justice et dire la vérité » selon ses propos, Augustin Matata Ponyo Mapon explique qu’il « n’a jamais été lui impliqué dans la gestion de ce projet » et qu’il est « très étonné que seule la personne qui n’était pas impliquée dans la gestion est poursuivie ».

Croyant que cela est « injuste, le plus important, c’est que la vérité triomphe quelles que soient la longueur de l’obscurité et la longueur du mensonge », Matata s’insurge contre la justice qu’il qualifie de politique à son encontre.

Lire aussi : RDC : Matata Ponyo écrit à l’IGF et s’explique sur la déconfiture du Parc Agro-industriel de Bukanga-Lonzo https://www.afriwave.com/2020/09/04/rdc-matata-ponyo-ecrit-a-ligf-et-sexplique-sur-la-deconfiture-du-parc-agro-industriel-de-bukanga-lonzo/

Face à un procès en devenir, Augustin Matata trouve ridicule que « 60 ans après l’indépendance, on puisse vivre ce type de folklore ». Car pour lui, le gouvernement congolais de l’époque sous sa conduite avait signé un « contrat en bonne et due forme » avec l’entreprise sud-africaine AFRICOM qui avait toutes « les responsabilités techniques et financières pour l’ensemble des opérations ».

Lire aussi : RDC : Parc agricole Bukanga-Lonzo, un gâchis économique sur fond de corruption et détournements des fonds publics https://www.afriwave.com/2020/08/19/rdc-parc-agricole-bukanga-lonzo-un-gachis-economique-sur-fond-de-corruption-et-detournements-des-fonds-publics/

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares