home Politique, RD Congo, Société RDC-JUSTICE : Ngoy Mulunda Nyanga malade, son procès se poursuit

RDC-JUSTICE : Ngoy Mulunda Nyanga malade, son procès se poursuit

C’est un homme visiblement fatigué qu’ont découvert les internautes dans une photo qui circule par volonté sur les réseaux sociaux. Vêtu d’un maillot de sport bleu, affalé sur une chaise en plastic de même couleur dans une minuscule pièce en bleu servant d’un dispensaire ; le pasteur de l’Eglise Méthodiste Unie Daniel Ngoy Mulunda Nyanga semble inquiet à l’issue d’un traitement de perfusion dont la poche est encore attachée au mur.

D’après les sources de ses avocats conseils, l’homme aujourd’hui seul face à ses juges sans les foules qu’il haranguait encore il y a quelques jours serait sous le coup d’une fatigue extrême à cause de son hypertension artérielle.

Son interpellation musclée à son domicile dans la nuit du 18 janvier 2021 suivie d’une longue audition dans les locaux de l’ANR avant son transfert dans la prison centrale de Kassapa ont laissé des traces. Le procès en flagrance contre lui entamé le 19 du même mois se déroulant malgré la contestation de ses défenseurs et la récusation par lui des trois juges sitôt remplacés.

A lire aussi : RDC : L’Affaire Ngoy Mulunda Nyanga, une préméditation séparatiste accomplie ? https://www.afriwave.com/2021/01/23/rdc-laffaire-ngoy-mulunda-nyanga-une-premeditation-separatiste-accomplie/

Trois chefs d’accusation lui sont reprochés à savoir « l’incitation à la haine tribale, la propagation des faux bruits et l’atteinte à la sureté d’Etat ». En effet, comme sur les réseaux sociaux où il se distingue au travers d’un discours extrême, l’ancien président de la Commission Electorale nationale Indépendante (Céni) 2011 devenu membre d’un minuscule parti politique dénommé Le Centre. Membre du FCC et proche de Joseph Kabila, il s’était une fois de plus distingué dans un sermon lors de la commémoration du 20ème anniversaire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila.

En effet au cours de son sermon, Ngoy Mulunda avait notamment dénoncé ce qu’il considère être une « nouvelle dictature qui s’installe dans le pays » sous le régime de Félix Tshisekedi sans le citer nommément. Et de poursuivre que « si les Congolais ne voulaient pas que le Katanga fasse sécession, il fallait respecter Joseph Kabila et son épouse Olive Lembe ».

Au cours de la même prêche devant les responsables politiques du PPRD dont le SG Ramazani Shadary et en des termes à peine voilés, l’homme pasteur avait publiquement et violement menacé les reste de la République d’une « réaction de l’espace Katanga (Haut-Katanga, Lualaba, Lomami et Tanganyika) » face à ce qu’il prend comme une « déconsidération des Katangais » par les autres congolais du reste du pays.

Menaçant clairement d’une nouvelles « sécession » de l’ancienne province du Katanga si ceux qu’il prend pour « les autres » ne sont pas pour un vivre ensemble correcte, il disait qu’on ne pousse pas à bout les Katangais qui sont prêts à agir, « les machettes pour couper étant déjà aiguisées » ; sous les « amen » fanatisés brandissant des photos représentant le drapeau du Katanga indépendant de Tshombé.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares