home Politique, RD Congo RDC : L’Union Démocratique Africaine Originelle passe à la « Démocratie Libérale Progressiste »

RDC : L’Union Démocratique Africaine Originelle passe à la « Démocratie Libérale Progressiste »

La Convention dite de « refondation du Parti » de L’Union Démocratique Africaine Originelle (UDA-O) a vécu. Deux jours durant, du 15 au 16 janvier 2021 ; les cadres et les membres se sont retrouvés au siège nationale de l’avenue Kasa-Vubu dans la commune de Bandalungwa pour une réflexion profonde autour d’une « nouvelle vision » et des « nouvelles orientations » pour le parti.

Au cours de cette Convention extraordinaire avec ses trois commissions instituées ; les délégués ont fait un examen avec minutie, sans complaisance ni scrupule de la situation socio-politique du pays et profité de l’occasion pour modifier certaines dispositions des Statuts et Règlement Intérieur.

De la « Sociale Démocratie » du départ avec son « rouge vif d’essence contestataire », la formation politique a carrément pris mutation vers la « Démocratie Libérale Progressiste » et son bleu apaisant avec du blanc « d’un parti prêt à gouverner dans la perspective d’une alternance et de changement » : « Cette convention revêt déjà pour nous un caractère historique car vous avez proclamé haut et fort votre appartenance à la grande famille libérale, et plus précisément au progressisme et au libéralisme. Notre vision de la politique, de l’économie, et de la société se nourrit de la force de nos convictions et de la philosophie qui l’irriguent » explique le président dans son mot de clôture.

Et de poursuivre : « La démocratie libérale demeure pour nous le moins mauvais des systèmes politiques actuels. Celui de la liberté de pensée, d’association et d’action dans un cadre juridique approprié au débat et la confrontation libre d’idées et d’opinions… La démocratie libérale s’insère parfaitement dans les aspirations des peuples à travers le monde, et c’est au nom de la liberté de vivre, d’être et de choisir que les peuples s’engagent dans les tournants historiques qui font évoluer l’humanité. De la sorte il nous appartient désormais de définir une nouvelle économie présentant un équilibre intelligent entre l’État et le marché… Nous n’avons pas à choisir entre l’État et le marché ou vice versa. Nous devons concilier l’État et le marché. Puisque ce modèle économique est plébiscité, réjouissons-nous d’en être les porte-drapeaux sans pour autant verser dans une arrogance déplacée. Nous devons assumer cette orientation ».

Réaffirmant l’objectif de tout parti politique, Claudel Lubaya a conscientisé les participants sur la vision de l’UDA-O à conquérir le pouvoir d’État : « Est-il nécessaire de rappeler que nous avons collectivement créé l’UDA Originelle pour conquérir et exercer le pouvoir d’État, pour gérer le Congo selon notre vision et nos principes au service d’une ambition que nous nourrissons pour notre pays ».

Mais aussi de prévenir : « Soyons conscients qu’à nous seuls, notre force ne suffira pas pour réussir ce challenge. Bien que nous comprenions la nécessité tactique de nouer parfois des alliances, pour autant, soyez convaincus que jamais, nous ne sacrifierons notre identité et nos principes ni ne renoncerons à notre objectif stratégique tel qu’inscrit dans nos textes fondamentaux ».

Le travail de redynamisation apporté dans les textes fondamentaux fera que « Les Statuts et le Règlement Intérieur qui régiront désormais notre organisation, seront des outils puissants et les sentinelles aguerries de notre gouvernance » a dit le président.

Ainsi l’animation et le fonctionnement des organes fédéraux comme locaux, les sections, sous-sections, les représentations et fédérations seront « les véritables animateurs de leur entité politique » avec la mission de « rassembler, prêcher, et convaincre le plus grand nombre » a exhorté Lubaya. Avec notre « nouvelle identité visuelle, c’est une nouvelle orientation idéologique et une nouvelle organisation; un nouveau départ pour des nouveaux défi » commente Dominick Xavio Tshimanga, le Secrétaire nationale chargé des Relations Extérieures du parti.

Pour l’élu à deux reprises à la députation nationale de la ville de Kananga dans son Kasaï Central, l’UDA Originelle « est et restera une maison ouverte à tous les Congolais de toutes les origines et de toutes les tendances philosophiques. Nous avons vocation à être un parti de masses, le parti du peuple, issu du peuple et dont le cœur bat au diapason des attentes de toutes les filles et fils de ce pays ».

Du parcours d’hier de son jeune parti dans son engagement pour la liberté, la dignité du peuple congolais et les progrès démocratiques, Lubaya estime qu’à vrai, quand on observe le chemin parcouru par ce parti malgré sa jeunesse depuis son enregistrement le 13 janvier 2013, on peut dire d’emblée qu’il n’a cessé d’apporter « sa contribution à la consolidation de la démocratie congolaise ».

A propos des élections générales de décembre 2018 de la manière que l’on connait, Lubaya a rappelé que dans le cadre de la stratégie électorale ; l’UDA-O avait contribué à la création du regroupement Alliance des Mouvements Kongo (AMK) dont il avait pris la conduite : « Bien que les élections se soient déroulées dans des conditions difficiles, l’AMK a obtenu grâce à la conduite de l’UDA Originelle, plus de vingt députés nationaux et provinciaux, marquant de ce fait, son entrée dans les institutions du pays. L’UDA originelle se félicite de ce bilan et espère en faire davantage à l’avenir ».

Pour rappel, la première Convention de l’UDA Originelle fut organisée en 2016, année où Claudel André Lubaya fut élu président du parti.

Lire aussi : L’UDA-Originelle : Claudel André Lubaya élu président du parti https://www.afriwave.com/2016/10/17/luda-originelle-claudel-andre-lubaya-elu-president-du-parti/

Roger DIKU et Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares