home Politique, RD Congo RDC : Félix Tshisekedi annule son déplacement à Goma, une frange de l’UNC proteste

RDC : Félix Tshisekedi annule son déplacement à Goma, une frange de l’UNC proteste

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a annulé son déplacement prévu ce mardi 22 septembre 2020 à Goma ; la capitale de la province du Nord-Kivu. Et pour cause, « un problème d’agenda » surchargé selon des sources de la présidence.

Ce report intervient alors que le mini-sommet des chefs d’Etat de la région prévu dans la même ville avait été annulé officiellement pour cause de « covid-19 » ; mais en réalité pour « impréparation » de la part de la diplomatie congolaise qui n’avait pas su accorder en amont les agendas et desideratas des pays de Grands Lacs et l’Angola y conviés.

Superstition ou non, ce déplacement a failli être précédé d’un nouveau crash d’un avion des équipes d’avance du chef de l’Etat en partance pour Goma, un moteur ayant lâché 30 minutes après son décollage de l’aéroport international de la N’Djili. Plus de peur que de mal et malgré un atterrissage en catastrophe, l’avion a pu revenir sain et sauf à son point de départ ; l’équipage et les passagers en ayant pour leur frayeur.

Lire aussi :  RDC-URGENT : Une catastrophe aérienne de plus évitée à la Présidence de la République https://www.afriwave.com/2020/09/20/rdc-urgent-une-catastrophe-aerienne-de-plus-evitee-a-la-presidence-de-la-republique/

L’on se rappellera qu’un autre avion des équipes d’avance de la présidence de la République s’était crashé le jeudi 10 0ctobe 2019 dans la province de Sankuru.  De fabrication russe, l’accident de l’avion-cargo militaire Antonov A 72 n’avait laissé aucun survivant parmi les huit personnes qui se trouvaient à son bord ; équipage et passagers.

Opérant pour le compte des Forces Armées de la RDC (FARDC), le vieil appareil transportait la logistique et l’équipe d’avance du Chef de l’État Félix Tshisekedi en direction de Kinshasa après une visite à l’Est du pays.

Décollé de Goma, l’appareil qui avait perdu tout contact avec la tour de contrôle dans les environs de la province du Kasaï transportait 4 membres d’équipage tous de nationalité ukrainienne et 4 passagers civils et militaires. Il précédait d’environ une heure un autre avion transportant le Président Tshisekedi à destination de Kinshasa.

Contestation et protestation

Malgré la mobilisation de son parti l’UDPS, c’est sur fond de contestation que Félix Tshisekedi était attendu de pieds fermes par une frange radicale de l’UNC de Vital Kamerhe Lwa Kanyigini Nkingi ; son allié et Directeur de Cabinet en prison, des dissensions ayant même apparu s’il fallait ou non accueillir le chef de l’Etat.

Avec barricades des pierres sur la chaussée, des badauds disaient ne pas accepter la visite de Félix Tshisekedi dans leur ville tout en exigeant la libération immédiate de Kamerhe.

Condamné à 20 ans des travaux forcés pour corruption et détournement des deniers publiques, Kamerhe qui était sensé être en prison se trouverait quelque part pour cause de « covid-19 ».

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares