home Politique, RD Congo, Société RDC : Pierre Mutanga Katumpa Dibue, présumé fondateur du Corps des « Gardes de la Paix » aux arrêts [EXCLUSIF]

RDC : Pierre Mutanga Katumpa Dibue, présumé fondateur du Corps des « Gardes de la Paix » aux arrêts [EXCLUSIF]

Le groupe dit des « inciviques » (dixit la police nationale congolais Kinshasa) démantelé le mercredi 26 août 2020 dans une parcelle privée située à Kingabwa, commune de Limete derrière Iveco sur la Route des Poids Lourds et qu’on voulait faire passer pour une « milice de l’UDPS » n’est en réalité qu’une bande des désœuvrés qui n’a rien à voir avec le parti du président de la République.

Il s’agit en fait d’un corps dit des « Gardes de la Paix », une création propre de Pierre Mutanga Katumpa Dibue, un ancien moine Carme défroqué et exclu de l’Eglise catholique romaine ; aujourd’hui autoproclamé père fondateur de l’Église catholique africaine.

Ce gourou de temps modernes qui parle du mysticisme de l’Egypte antique célèbre ses messes publiques au vu et au su de tous chaque dimanche en l’endroit perquisitionné et le fait en présence d’une centaine des fidèles endoctrinés depuis plus d’un an déjà. Il lui est reproché « le recrutement et la formation illégale d’une milice », ce qui reste à démontrer par les enquêtes de la police en cours alors que 23 de ses adeptes ont été interpellés.

De ce qu’il considère comme sa vision, il dit « encadrer ces jeunes volontaires appelés à soutenir les idéaux du président Félix Tshisekedi pour l’avancement de la RDC et de l’Afrique ». Selon les 23 individus interpellés jeudi, leur groupe « devait un jour suppléer la police et la sécurité pour défendre le pouvoir de Félix Tshisekedi en cas de tentative de déstabilisation ».

Est-ce cette initiative d’un individu a-t-elle reçue l’aval du Chef de l’Etat, son administration ou encore son parti politique l’UDPS ?

La réponse est NON selon un proche conseiller du président Tshisekedi sous anonymat : « Comment peut-on affirmer pareille ineptie comme le font tous ceux qui se gargarisent, y compris certains membres de la kabilie, notamment du PPRD son parti et du FCC qui savent très bien que leur paix dépende de notre coalition. En leur temps, ils ont eu à former dans ce pays des vrais milices qui ont terrorisé la population civile jusqu’au cannibalisme à l’instar de Bakata Katanga du sinistre Kyungu Mutanga Gédéon en fuite et qui sera très bientôt rattrapé par notre justice restaurée ».

Et de poursuivre : « Qu’il souvienne à tous que dans le communiqué de la PNC, il est fait mention de la Haute Hiérarchie qui ne peut-être que le Président de la République en personne qui a donné l’ordre pour la mise hors d’état de nuire de cette bande qui n’a rien à voir ni avec le Chef de l’Etat, encore moins son parti l’UDPS. Tout amalgame n’est que de la démagogie sur fond de tentative de récupération politicienne ».

Même son de cloche des responsables de l’UDPS par son SG Augustin Kabuya qui se demande si ceux qui accusent son parti n’ont pas un problème psychologique. « On nous colle ces bêtises…, ceux qui réfléchissent de cette manière, leur place est au CNPP [Centre neuro-psycho-pathologique, NDLR]. On n’a jamais pensé à une branche armée quand nous étions dans l’opposition, pourquoi le ferions-nous maintenant que nous avons le pouvoir ? Jusqu’à quand fera-t-on porter à l’UDPS tous les péchés d’Israël ? Le communiqué de la police est très explicite et ne met pas en cause l’UDPS dans ce forfait » s’insurge-t-il.

Lire aussi : RDC : Un groupe d’individus neutralisé à Kingabwa, 23 arrestations [POLICE] https://www.afriwave.com/2020/08/27/rdc-un-groupe-dindividus-neutralise-a-kingabwa-23-arrestations-police/

Qui est Pierre Katumpa Mutanga Dibue ?

Jeune frère d’un ancien professeur de Sciences Politiques de l’ISTI-Gombe, école de journalisme de Kinshasa et qui fut Secrétaire d’Etat dans un gouvernement sous Mobutu qui vit aujourd’hui dans la banlieue proche de la région bruxelloise en Belgique ; originaire du Kasaï Central, Pierre Mutanga Katumpa Dibue est un ancien de la diaspora belge où il a vécu dans la commune de 1000 Bruxelles.

A la tête d’un minuscule et obscur parti politique dans les années 1990 mais qui a disparu de tous les radars, candidat proclamé à la présidentielle de 2011 et opposant à Joseph Kabila ; l’homme n’aura jamais quitté Bruxelles où il résidait pour rejoindre Kinshasa qu’il ne retrouvera qu’en début 2019 avec l’avènement de Félix Tshisekedi. Il serait devenu membre du collège des directeurs administratifs de la Maison civile du chef de l’Etat.

A ceux qui veulent l’écouter lorsqu’il parle de son Eglise catholique africaine, le gourou, se basant sur son nom luba Dibue qui signifie « Pierre » explique sur son mur Facebook : « Lorsque je parle de l’église catholique africaine, beaucoup de gens pensent que c’est de l’utopie ou une chose impossible. Rien n’est impossible à Dieu. J’avais déjà amorcé la démarche pour la réalisation de cette œuvre spirituelle depuis longtemps avec les autorités de l’église catholique romaine. Étant premier moine Père Carme Africain, j’avais déjà à l’époque parlé au Pape [Ici en image, la rencontre entre Père Pierre Mutanga Dibue d’Afrique et le Pape Jean Paul II à Rome en 1988. La grande décision avait déjà été prise] de ce que je réalise aujourd’hui : une Église catholique essentiellement africaine sur le plan dogmatique, liturgique et administratif. « Tu es Pierre, Dibue, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église ».  

Vidéo Facebook Pierre Mutanga

Une co-rédaction de Roger DIKU, Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi et CIKUYI TUBABELA

print

Partagez

shares