home Eco & Finances, Politique, RD Congo RDC : Quid de ces « Réseaux mafieux » qui écument la Minière de Bakwanga depuis des années ?

RDC : Quid de ces « Réseaux mafieux » qui écument la Minière de Bakwanga depuis des années ?

C’est un véritable scandale de détournement, de pilage et de vol organisés à la Minière de Bakwanga (Miba) qui laisse cette société exsangue malgré les efforts entrepris pour son redressement. Outre les 5 millions de dollars américains empruntés auprès de la Gécamines pour la relance de la société diamantifère avec l’acquisition d’une partie du nouveau matériel de production,  l’avenir ne semble pas assuré tant les pilleurs sont déterminés à s’enrichir au détriment de l’intérêt général. 

C’est le contenu audio d’une lettre ouverte au président de la République Félix Tshisekedi datée du 22 janvier 2020 dont WWW.AFRIWAVE.COM  a pris connaissance qui le révèle. Du Directeur Général aux simples agents en passant par la kyrielle des conseillers ; tous sont trempés dans une magouille sans fin et se servent sans désemparer en pillant la société diamantifère jusqu’à sa moelle.

Cette lettre révèle en outre que c’est l’ancien président du Conseil d’Administration, le Pr Jean-Pierre Tshibangu Katshidi Kaya la société avait retrouvé un semblant de sérieux dans sa gestion. Avec le peu des moyens mis à sa disposition et des pressions de tous genres ; Jean-Pierre Tshibangu Katshidi Kaya avait remis de l’ordre au sein de la société. Malheureusement, les voleurs et leurs réseaux maffieux avaient fini par le faire partir pour des raisons qu’eux-mêmes savent et depuis lors ; ils ont repris leurs méthodes décriées.  

La Rédaction

A lire aussi : KASAI-ORIENTAL : La Minière de Bakwanga, tragédie d’une Société phagocytée par ses Dirigeants au fil des années [TRIBUNE] https://www.afriwave.com/2020/01/24/kasai-oriental-la-miniere-de-bakwanga-tragedie-dune-societe-phagocytee-par-ses-dirigeants-au-fil-des-annees-tribune/

Ci-dessous la retranscription du fichier audio de la Lettre ouverte au Président de la République Démocratique du Congo

Monsieur le président de la République,

La Minière de Bakwanga est exsangue, à bout de force et ce à cause du réseau mafieux qui la suce, l’exploite, la vampirise jour après jour ; en laissant exsangue la masse laborieuse des travailleurs qui œuvrent en son sein clochardisés et saturés des profondes préoccupations socio-économiques demandant urgemment des solutions pérennes.

 Monsieur le président de la République,  

Moi, Claude Mianzuila Disimba, citoyen de la RDC exerçant la profession d’Expert Classificateur Evaluateur de diamant brut dénonce une fois de plus en ce mercredi 22 janvier 2020 les méfaits portés à la charge tant à la charge de Mr le DG de la Miba Albert Mukina Kanda Kanda que d’agents et cadres supérieurs impliqués dans l’écrémage systématique des gisements diamantifère d’une part que dans le vol intelligent organisé et planifié des diamants bruts au sein du polygone minier de ladite entreprise.

En effet, Monsieur Joseph Ntumba, Assistant de Mr le Directeur Général de la Miba ; a tout mis en œuvre afin de discréditer le rapport d’expertise de Mr François Sangani, Chef du Département de Planification, Etudes et Recherches et Développement qui eut à révéler la soustraction frauduleuse de 3012,67 carats de diamant de grande valeur marchande, y compris le diamant « Fancy Green de 2.30 carats » qui ont été remplacés par 3018,46 carats de diamant de moindre valeur marchande enfin d’en compenser le poids sur les 6 chipements fournis et analysés.

Il a aussi eu à participer activement au retour du personnel qui avait été sorti de la Centrale de triage de diamant de la Miba ainsi que de la finition de la zone de haute sécurité par l’ancien Comite de Gestion conduit par Mr Tshibangu Katshidi Kaya pour motifs de vol et complicité de vol.

Il en va de même pour Mr Marcellin Nzongola dit Zomar, Conseiller de Mr le DG de la Miba en matière de sécurité qui a eu à prendre une part active aux griefs reprochés à Mr Joseph Ntumba ainsi qu’à l’affectation des creuseurs clandestins au polygone minier qui écrèment les réserves de la Miba pour leur compte.

Nous sommes aussi en droit de nous demander où sont passés les 214 sacs des graviers diamantifère, fruit d’une exploitation clandestine saisis au mois d’aout 2019 au niveau de la station de pompage de Disele en plein polygone minier de la Miba. Et fait scandaleux, les responsables de sécurité n’ont nullement en ce jour été inquiétés pour ce fait mafieux.

Au niveau de la Direction Administrative, Mr Alain Mbiya Ngandu, ancien Directeur Administratif a aussi eu à participer activement au retour du personnel qui avait été sorti de la Centrale de triage de diamant par l’ancien Comité de Gestion conduit par Mr Tshibangu Katshidi Kaya pour motifs et complicité de vol.

Mr Paulin Lukusa Mudiayi qui est actuellement le Directeur Administratif intérimaire de la Miba, auquel il est reproché de prendre une part active dans la dissimulation des faits, de tous les faits qui sont reprochés aux précités dont les noms sont au sein de ce document.

Il sied de souligner que lorsqu’il occupa le poste de DRH (Directeur des Ressources Humaines NDLR), il s’impliqua activement dans le retour de tous les voleurs sortis de la Centrale de triage de diamant par l’ancien Comité de Gestion dirigé par Mr le Président du Conseil d’Administration Tshibangu Katshidi Kaya ; afin qu’il soit (Paulin Lukusa Mudiayi) régulièrement et malhonnêtement servis par ces prédateurs qui pillent sans pitié la société de la Miba.

Il en va de même pour Mr Benoit Mukendi Shambuyi qui est le chef du DQPR auquel il est aussi reproché d’avoir pris une part active au retour des agents immoraux sortis du CTG donc de la centrale de triage par l’ancien comité de gestion et ce moyennant argent et promesses de la part de ces prédateurs qui lui sont redevables.

En ce qui concerne le Département de la Sécurité et Protection, en sigle DSP au sein de la Miba ; il est reproché à Mr Lubamba Kitenge, ancien chef dudit département d’avoir eu à fermer les yeux ce, devant l’exploitation clandestine des graviers de diamant au sein du polygone minier de la Miba moyennant rétribution.

Quant à Mr Kabongo Tshimpanga, ancien chef du DSP aussi ; suspendu de ses fonctions pour malversations concernant le diamant ainsi que pour n’avoir par sécuriser la production de diamant et d’avoir fermé les yeux moyennant rétribution sur toutes les opérations frauduleuses commises par ce réseau mafieux, ainsi que pour avoir participer au non fonctionnement des caméras du service de télésurveillance et en ayant cautionné leur sabotage.

Il en va de même pour Mr Kabeya Musungayi, chef de Division de Sécurité des Usines et Laverie (DSUL) auquel il est reproché les griefs REPRIS aux points A et B en charge de Mr Kabongo Tshimpanga à savoir que pour n’avoir par sécuriser la production de diamant et d’avoir fermé les yeux moyennant rétribution sur toutes les opérations frauduleuses commises par ce réseau mafieux ; ainsi que pour avoir participer au non fonctionnement des caméras du service de télésurveillance et cautionner leur sabotage.

Mr Kabeya Musungayi a aussi été impliqué dans le fait qu’il a eu à couvrir le vol du diamant Fancy Green 2.30 carats ainsi que le retrait frauduleux des autres diamants au sein de la Centrale de triage ainsi que le service de télésurveillance qui du reste est sous sa supervision directe.

Quant à Mr Kabila Bwana, chef du Service de la Sécurité Zone Haute Sécurité et de toute son équipe dont le fameux Kapangisha qui en est la tête pensante de ce réseau mafieux, aussi de vol d diamant au sein de la centrale de triage. Il en va e même pour Mr Vincent Kalambayi, chef du Service de Télésurveillance et Scanner qui du reste a été pillé ainsi que toute son équipe.

Nous parlons aussi de Mme Kadima Kadima Françoise, chef du Service Recherche-Filature et de toute son équipe. Il sied de souligner que tous les trois chefs impliqués activement dans le vol de diamant dépendent directement de Mr Kabeya Musungayi, le chef de DSUL.

Quant à monsieur Kabongo Débauche, qui est l’actuel chef du Département de la Sécurité et Protection  intérimaire ; il lui est reproché en tant que chef de Division de Protection et Concessions, d’avoir eu à être impliqué activement dans l’écrémage clandestin des gisements de la Miba. Ledit fait a été dénoncé par le Procureur de la République, ville de Mbuji-Mayi, Monsieur Kabasele Ciawu suite au rapport de l’ANR tiré d’une conversation audio l’incriminant ainsi que Mme Kadima Kadima et Mr Dewa ; agent commis à la sécurité du polygone minier.

Monsieur Nankomo, chef P3 qui dépend du DSP intérimaire et qui a des puits clandestins au sein du polygone minier ; fait dénoncé par le garde minier Médard Tshibangu auprès de Mgr le Président du Conseil d’Administration Mbaya Tshiakany au sein de la Miba. Quant à monsieur Dewa, agent de sécurité au polygone Miba ; c’est lui qui supervise le tamisage du gravier diamantifère pour en extraire le diamant au profit du responsable de la sécurité intérimaire ainsi que de Mme Kadima Kadima et de tout leur groupe maffieux.

En ce qui concerne la Direction Technique,  Mr Corneille Mbikayi Biaya, Directeur Technique est celui qui devrait assurer le bon fonctionnement des caméras de télésurveillance et qui entretient un silence le plus coupable concernant le vol de diamant au polygone minier de la Miba ainsi qu’au sein de la Centrale de triage dont les agents ci-dessous : Mr Pierre Kalume Kisuba, chef de la Division de traitement qui supervise, Mr Jean-Pierre Tshibangu Tshibangu qui est le chef du Service Classement au sein de la Centrale de triage et tous les agents tant piqueurs et tireurs de diamants qui sont sous sa supervision directe ainsi que Mr Kalala Lukusa, chef du Service Finition et tous les agents qui sont sous sa supervision directe.

Concernant la contre-expertise initiée par Mr le Directeur Général afin de pouvoir mettre en mal le rapport de l’ingénieur civil des mines Nsangani Mbuyi François, les agents impliqués dans la dissimulation des preuves du vol du diamant Fancy Green de 2.30 carats ainsi que du retrait frauduleux de 3012,67 carats de diamants de grande valeur marchande ; dont les têtes pensantes de la contre-expertise frauduleuse sont monsieur le Directeur Général  de la Miba, Mr le Directeur Administratif intérimaire de la Miba, Mr L’Assistant du DG de la Miba, Mr le Conseiller du DG de la Miba en matière de la sécurité, Mr le Secrétaire particulier de Mr le DG, Mr le Directeur Technique, Mr le chef du Département Juridique de la Miba Me Raoul Musawu ainsi que son adjoint Mr Moïse Tchombe, ainsi que Mr le chef de Service Enquêtes Mr Kabumbu et son adjoint Mr Badibanga Tshibangu Rolly.

La commission de la contre-expertise pour camoufler le vol des diamants a été composée de Mr Crispin Kazadi Kanangibabo, Attaché à la Direction Générale en charge du DPRD et assisté de Mr Victor Omba Wongo, Chef de Division au Département Commercial. Il sied de signaler qu’ils ont eu à déclarer à l’unanimité au sein de leur contre-expertise que le diamant Fancy Green était de l’imagination et qu’il n’y avait eu de soustraction frauduleuse de diamant à la centrale de triage de la Miba.

Quant à Mr Claude Mianzuila Disimba qui était en ce moment-là consultant au sein de la Miba, se devait être examiné au service de neuropsychiatrie de la Miba afin de s’enquérir de son état neuropsychiatrique. Ce qui fut fait suite à la célérité du chef du Bureau du service des enquêtes de la Miba Mr Rolly Badibanga Tshibangu.

Il sied de signaler que ces faits ont eu lieu au mois d’août 2019 et qu’il y a eu entretemps vu le grand scandale qui avait eu à prendre forme au sein de la Miba, des actions disciplinaires de plus coupables afin  de pouvoir effectuer des changements au sein desdits services.

Cependant ces gens ont nullement été inquiétés Monsieur le Président de la République. Et à ce jour, il n’y a eu aucune mise en accusation au niveau de la justice au niveau de Mbuji-Mayi.

Monsieur le Président de la République,  

Ces faits sont portés en toute âme et conscience au-devant de votre personne.

Ainsi fait à Mbuji-Mayi en date du 22 janvier 2020 par Monsieur Claude Mianzuila Disimba, Expert Classificateur et Evaluateur de diamant brut.

Avec mes hommages les plus déférents. Merci.

A lire aussi : MINIERE DE BAKWANGA : Albert Mukina Kanda Kanda maintenu Directeur Général https://www.afriwave.com/2019/10/03/miniere-de-bakwanga-albert-mukina-kanda-kanda-maintenu-directeur-general/

print

Partagez

shares