home Politique, RD Congo, Société KONGO CENTRAL : Les députés rejettent la demande des poursuites contre Atou Matubuana

KONGO CENTRAL : Les députés rejettent la demande des poursuites contre Atou Matubuana

C’est une première manche de sa longue bataille remportée sur ses opposants par le gouverneur suspendu de la province du Kongo Central Atou Matubuana Nkuluki.

Par un vote qualifié de « prime à l’immoralité » par une large opinion, la Session Extraordinaire de l’Assemblée provinciale du Kongo Central convoquée en date du 23 septembre 2019 et qui n’a eu finalement lieu que le 24 septembre sur l’affaire du « scandale sexuel » ;  la demande des poursuites contre Atou Matubuana a été refusée.

L’affaire impliquant le gouverneur suspendu Atou Matubuana Nkuluki et son assistante révoquée Mimi Muyita Ankieta contre son vice-gouverneur Justin Luemba  aura donc accouché d’une souris.

Par 21 voix contre 19, les députés provinciaux ont rejetés la demande du Procureur Général de la République (PGR) Près La Cour de Cassation, Flory Kabange Numbi qui sollicitait l’autorisation de l’organe délibérant afin de poursuivre en justice le gouverneur Atou Matubuana.

La majorité absolue étant évaluée à 22 députés sur 41, il aurait fallu un second vote pour départager les  députés de deux camps du oui et du non, ce qui n’a pas été fait ; le bureau de l’Assemblée provinciale s’en tenant au premier vote des 21 voix contre le réquisitoire et 19 voix pour le réquisitoire.

En effet, dans son réquisitoire daté du 12 septembre courant adressé au Président de l’Assemblée Provinciale du Kongo Central Pierre Anatole Matusila Malungeni Ne Kongo à Matadi « Aux fins d’obtenir l’autorisation de poursuites contre le sieur Atou Matubuana Nkuluki, gouverneur de la province du Kongo Central », Kabange Numbi écrivait : « Le sieur Atou Matubuana, Gouverneur de province, est le seul commanditaire de cette infamie, exécutée par les agents de l’ANR avec la complicité de l’assistante Muyita. Des éléments recueillis par l’enquête laissent croire que le vice-Gouverneur Luemba  était piégé par un groupe de gens pour être surpris, filmé nu et exposé à la vue du public ».

A lire aussi : Scandale Sexuel du Kongo Central : Atou Matubuana Nkuluki, le seul poursuivi ? https://www.afriwave.com/2019/09/13/scandale-sexuel-du-kongo-central-atou-matubuana-nkuluki-le-seul-poursuivi/

Suspendu à titre provisoire et lâché par une partie des députés, Atou Matubuana semble avoir remporté la première manche. Ne disposant plus de la confiance du Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme politique qui avait soutenu sa candidature, Matubuana n’est pas non plus totalement dégagé de l’étau qui le serre.

De ce vote de la honte, la délégation du FCC dépêchée à Matadi fustige la « corruption » de certains députés et annonce qu’une « motion de censure sera déposée par les députés FCC contre le gouverneur Atou Matubuana ». L’affaire n’est donc pas finie !

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares