home Politique, RD Congo, Société RDC : Bras de fer entre le PGR et la CENI sur le report ou non des élections des Sénateurs et Gouverneurs de province

RDC : Bras de fer entre le PGR et la CENI sur le report ou non des élections des Sénateurs et Gouverneurs de province

Dans sa lettre datée du 09 mars 2019 adressée au président de la CENI Corneille Nangaa avec copies au président de la République et au premier ministre, le Procureur Général de la République (PGR) Florent Kabange Numbi sollicite le report des élections des Sénateurs et des gouverneurs de province.

Pour justifier cette demande, Kabange Numbi qui semble avoir « retrouver le bons sens et la lucidité de la justice » évoque diverses « allégations des corruptions entourant les élections des sénateurs et des gouverneurs de provinces ». Il explique également avoir « instruit le Commissaire Général Adjoint de la police nationale congolaise en charge de de la police judiciaire de mener des investigations urgentes à cet effet ».

Le PGR dit déplorer en outre le fait que « Malheureusement, toutes ces mesures n’ont pas su dissuader les acteurs impliqués  dans ces manœuvres négatives. Bien au contraire, les rumeurs de plus en plus persistantes font état jusqu‘à cet instant de corruption intense des électeurs par les candidats sénateurs et gouverneurs auxdites élections ».

Pour lui, « La tenue de ces élections dans ces conditions ouvrirait la voie à des contestations et violences meurtrières ». Raison de sa décision « d’envoie des hauts magistrats de son office dans les chefs-lieux des provinces ciblées pour superviser ces investigations ». Mais aussi de sa « demande de reporter les dates des tenues desdites élections pour lui permettre d’avoir des éléments probants ».

Lire aussi : RDC : Élections des Sénateurs et des Gouverneurs de province, Luzolo Bambi dénonce la corruption, jette l’éponge et saisit la justice https://www.afriwave.com/2019/03/11/rdc-elections-des-senateurs-et-des-gouverneurs-de-province-luzolo-bambi-denonce-la-corruption-jette-leponge-et-saisit-la-justice/

Le refus de la CENI

Evoquant son indépendance, la CENI par sa cellule communication via son compte Twitter oppose une fin de non-recevoir et dit n’avoir pas à « à subir des injonctions d’un procureur général, avant toute décision de justice… Avant toute décision de culpabilité rendue par un juge, tous les députés provinciaux sont présumés innocents. Par conséquent, il n’y a pas lieu de leur priver l’exercice de leurs prérogatives ».

Par conséquent, le même CENI « confirme donc la tenue des élections, conformément à son calendrier électoral, 15 mars pour l’élection des sénateurs et 26 mars pour l’élection des Gouverneurs et vice-gouverneurs ».

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares