home Diaspora, Politique, RD Congo, Société RDC : Décès d’Etienne Tshisekedi à Bruxelles, deux ans déjà et les politiques toujours divisés !

RDC : Décès d’Etienne Tshisekedi à Bruxelles, deux ans déjà et les politiques toujours divisés !

Alors qu’il était revenu à Bruxelles fin janvier 2016 pour un « check-up » médical de routine, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba ne retournera jamais vivant dans son pays ; et pour cause une mort subite le surprendra le 1er février 2017.  

Deux ans depuis cette disparition, son corps est toujours dans une morgue de la commune d’Ixelles faute d’un compromis de rapatriement pour des obsèques entre l’ancien pouvoir et ses familles biologiques et politiques.

Même si une célébration a eu lieu à Bruxelles, l’émotion aura été la plus grande à Kinshasa au jour de ce deuxième anniversaire. Car c’est son cinquième fils et héritier politique, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi qui est aujourd’hui à la tête du pays en tant que 5ème chef de l’Etat issu des élections du 30 décembre 2018.

A cette occasion, la messe célébrée en la cathédrale Notre Dame du Congo en présence du nouveau président de la République a été l’occasion pour lui de faire sa première sortie officielle depuis sa prise de pouvoir le 24 janvier dernier.

Pour le célébrant du jour, Mgr Gérard Mulumba ; oncle paternel du nouveau président de la République et petit-frère d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, son défunt frère aura été « La plus grande preuve de l’amour de Dieu pour notre pays.  Cet amour exceptionnelle a fait que plusieurs fois le pays a frôlé des catastrophes énormes, mais Dieu l’a toujours secouru ».

L’ancien Évêque de Luebo n’a pas manqué de comparer la vie de son frère ainé  et  l’histoire du pays à celle de Moïse qui avait reçu la mission de sortir le peuple de Dieu de l’esclavage d’Egypte pour l’amener dans la terre promise qu’il n’atteignit point, laissant la place à Josué de l’accomplir.

Une chose étonnante et même dans la mort qui était censé réunir les gens, les membres de la coalition Lamuka de Bemba et Katumbi pourtant jadis tous à Genval autour d’Etienne Tshisekedi comme les évêques de la CENCO qui contestent l’élection de son fils Félix étaient tous aux abonnés absents de  la célébration. Il en est de même pour ceux du FCC, la plateforme de l’ancien régime tout aussi invisibles dans la cathédrale. Et de là, l’on peut comprendre comment la politique peut diviser les gens hélas.

La journée officielle de prise d’armes

La journée de commémoration du deuxième anniversaire du décès de l’ex-chef de l’opposition a aussi été celle la plus chargée du nouveau président de la République.

Commencée par une prise d’armes devant les militaires en sa qualité de Commandant suprême des FARDC et de la PNC, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé sa première réunion du Haut Commandement des FARDC.

Dans la foulée, il tenait une seconde réunion interinstitutionnelle à la Cité de l’Union Africaine où il a installé ses bureaux et résidence.

Roger DIKU et Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares