home Politique, RD Congo RDC / LU POUR VOUS : Félix Tshisekedi, le Combat contre l’Ennemi Intérieur [OPINION]

RDC / LU POUR VOUS : Félix Tshisekedi, le Combat contre l’Ennemi Intérieur [OPINION]

Prenez un temps de porter les chaussures de Félix Tshisekedi pour comprendre l’étendue de ses peines. Il n’y a pas de grande peine qu’un homme peut ressentir quand l’adversité vient de ceux qui devraient l’aider à relever les défis ; quand l’inimitié est simplement une irrationalité nourrie de haine et de la mauvaise foi. Quand l’ennemi est une incompréhension ou un refus de comprendre. L’ennemi intérieur est un démoralisateur, un demotivateur, et un décourageur.

Depuis Genève, Félix Tshisekedi fait face à l’ennemi intérieur qui ne cesse de le brimer. A Genève, des hommes qu’il avait réussi à mettre ensemble pour des raisons d’accommodation politique ; au lieu de soutenir ses efforts et faire un front commun, avaient plutôt préféré l’écarter, l’affaiblir et l’éliminer. Ils ne voulaient pas aller aux élections avec des machines, mais ils sont venus quand même simplement parce que Félix Tshisekedi avait décidé d’y aller et pour diviser l’opposition.

On voulait tous que l’opposition prenne le pouvoir, mais quand Félix Tshisekedi ; le leader de la plus vieille opposition l’a pris, ils n’ont pas été contents. Ils se sont mis à discréditer son pouvoir à travers le monde et à secouer les fibres tribales. Et pour la première fois au Kongo, certains prélats catholiques deviennent des acteurs politiques visibles continuellement entrain de critiquer à temps et à contretemps. Pendant ce temps, les hommes de CACH à qui il a confié de grandes responsabilités et un grand programme ont comploté contre ses efforts. Son allié et ancien directeur de cabinet a préféré se servir.

L’ennemi intérieur ne se satisfait pas ! À chaque fois que Félix Tshisekedi obtient ce que le peuple désire, ils ouvrent un autre front en exigeant plus. Ils avaient dit c’est l’alliance avec Kabila qui était le problème et ils ont fait chanter certains Kongolais : « Félix telema po tobenga Kabila (Félix, lève-toi e chassons Kabila NDLR) ». Mais, quand courageusement Félix Tshisekedi a agi, ils ont crié à la dictature en appuyant la Kabilie. Et quand Kabila et le FCC se sont finalement retirés, ils ont ouvert le front des élections, et mettent les gens à réclamer les élections en disant que le peuple souffre.

L’ennemi intérieur ne voit pas tous les efforts fournis par un président qui a pris un pays à son niveau le plus bas possible où tout est à recréer, reconstruire, et à remodeler. L’ennemi intérieur ne cherche qu’à exploiter ses difficultés. Quand le président fait un pas en avant, au lieu de l’aider à le consolider, il l’exige trois pas en avant tout de suite. Il ne veut même pas comprendre les deux ans de bataille contre les obstacles du FCC. L’ennemi intérieur souhaite et travaille pour que les actions du Président n’aboutissent pas.

Personne, alors personne ne peut supporter une méchanceté aussi gratuite ! A une autre époque, le leadership politique préférait détruire l’ennemi intérieur car il était considéré plus dangereux que l’ennemi extérieur. Mais, les temps ont changé ! C’est alors une double peine pour le président. Mettons-nous à sa place. Dans un pays qui a tous les malheurs du monde, avoir une partie de la population, au lieu de participer aux efforts, elle préfère les voir échouer pour s’applaudir et sabrer la champagne.

Voilà pourquoi les Tshisekedistes, les Kongolais consciencieux, et ceux qui comprennent l’étendue de la peine du président, doivent rester debout pour le soutenir. Ils ne doivent pas chercher à enfoncer le président quand il a des difficultés ou commet des erreurs. Ils doivent plutôt compatir avec lui et accompagner ses efforts. Oui, le président Félix Tshisekedi vaincra l’ennemi intérieur.

NovusSpiritus#

print

Partagez

shares