home Politique, RD Congo, Société RDC : Feuilleton Kalev Mutondo, le « vaudeville » d’un maître-barbouze en cavale

RDC : Feuilleton Kalev Mutondo, le « vaudeville » d’un maître-barbouze en cavale

Le feuilleton à rebondissement invraisemblable qui se déroule depuis quelques mois entre l’ancien Administrateur Général de l’ANR Kalev Mutondo et la justice serait-il cette illustration de l’usage abusif d’un pouvoir qui se retourne contre son « maître-barbouze » ?

C’est le moins que l’on puisse dire sans risque de se tromper depuis que l’homme connu pour sa « main de fer » tombé en disgrâce. La peur ayant changé de camps, Kalev Mutondo n’a cessé de multiplier des manœuvres dilatoires en refusant d’assumer et se présenter devant la justice.

Le vaudeville mieux la petite comédie légère, d’une intrigue amusante et vive, mêlée de couplets souvent composés sur un air connu et populaire et fondée sur l’intrigue et le quiproquo serait-il en passe de s’achever pour Kalev Mutondo ?

C’est le moins que l’on puisse répondre au vu de la réponse du Procureur Général près la Cour de Cassation Victor Mumba Mukomo à la lettre de Kalev Mutondo du 05 mars 2021 lui adressait pour rappeler son immunité [https://www.radiookapi.net/2021/02/22/actualite/justice/kalev-mutond-la-loi-dit-que-lagent-de-lanr-droit-une-protection] et solliciter la récusation du Magistrat Kumbu Phanzu et le dessaisissement de l’instruction de tous les dossiers le concernant.

Y faisant suite et se référant à son tour à la Constitution, Victor Mumba Mukomo fait constater : « que l’Administrateur Général de l’Agence Nationale des renseignements a rang de Ministre, il est cependant vrai qu’il n’est pas membre du gouvernement »

Le Procureur note en plus qu’en « rapport avec l’organisation, le fonctionnement et les compétences des juridictions de l’ordre judiciaire, l’Administrateur Général de l’ANR n’est pas justiciable de la Cour de cassation. Il s’en suit que mon office ne peut, au risque de violer l’article 27 de la loi organique suscitée, poser des actes d’instruction dans les dossiers qui vous concernent ».

Néanmoins, Kalev Mutondo obtient gain de cause sur le déchargement de ses dossiers du premier magistrat instructeur Robert Kumbu Phanzu qui sera changé : « Quant aux reproches par vous faites au magistrat instructeur des dossiers RMP.2475/PG023/a/KP et RMP. 2476/PG.023/a/KP, je demande au Procureur Général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, qui me lit en copie, de les réattribuer à un autre magistrat pour la sérénité de la justice ».

Dans le soucis d’unifier les dossiers à l’encontre de Kalev, Victor Mumba explique : « Concernant le dossier RMP.4989/PG. MAT/PIT ouvert au Parquet Général près la cour d’appel de Kinshasa/Matete (Dossier Christopher Ngoyi Vs Kalev Mutondo NDLR), j’instruis le Procureur Général près cette cour, qui me lit sous carbone, de le transmettre à son collègue de Kinshasa/Gombe étant donné que vous résidez dans le ressort de ce dernier ». 

Kalev Mutondo en fuite ?

De jadis l’homme de poigne craint et redouté par tous pour ses méthodes connues brutales et expéditives durant son règne à la tête de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) entre 2011 et 2019, Kalev Mutondo serait-il devenu aujourd’hui une personne en cavale sans adresse connus dans la ville par crainte de son arrestation humiliante ?

Un document faisant l’objet d’un « Avis de recherches » avec sa photo circulait sur les réseaux sociaux hier jeudi 11 mars 2021 en ce sens, stipulant qu’en « cas de sa découverte, l’appréhender et l’acheminer sous bonne escorte au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe ». Une initiative saluée par l’ex-envoyé spécial américain pour les Grands Lacs Peter Pham.

Le « maître-barbouze » dont le parquet dit « actuellement en fuite et sans adresse connue à Kinshasa » alertait de son côté le monde : « Ma Résidence, sise numéro 24, avenue Ma Campagne, Quartier Joli Parc, à Binza Ma Campagne, est complètement encerclée par des policiers lourdement armés. C’est aussi la Résidence de ma Fille, l’honorable Isabelle Ihemba Kayombo, qui est Députée Nationale ».

Alors qu’une perquisition se serait déroulée dans la nuit du 10 au 11 mars en sa résidence principale, Kalev Mutondo aurait tenté une mission de la dernière chance dans la soirée du 11 mars 2021. Discrètement, il est allé plaider sa cause auprès d’un proche fidèle du président, le Haut Représentant du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi le conseiller Kitenge Yezu.

Dans sa démarche, Kalev Mutondo s’est fait accompagner d’Adolphe Lumanu Mulenda Bwana N’sefu, un ancien ministre de la Justice et cadre du PPRD ; membre de la tribu « Songye » originaire de Kabinda dans la province de Lomami comme Kitenge Yezu. Peu réceptif à sa demande, le conseiller du président lui aurait conseillé de coopérer avec la justice. Selon des sources, c’est à la sortie de cette rencontre que l’homme pris de panique a décidé de rentrer en clandestinité en attendant peut-être que la justice le retrouve un jour.

Thadée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares