home Politique, RD Congo, Société RDC : La ville de Lubumbashi de nouveau attaquée par les miliciens Bakata Katanga

RDC : La ville de Lubumbashi de nouveau attaquée par les miliciens Bakata Katanga

La ville de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga a été le théâtre des violents affrontements ce dimanche 14 février 2021 entre les forces loyales des Forces Armées du pays et des insurgés miliciens dit Bakata Katanga.

En effet dès l’aube entre 4h00’ et 5h00’ du matin, ça tirait de partout après l’attaque contre le Camp militaire Kimbembe dans la périphérie de la ville ; les miliciens progressant jusque vers le rond-point Carrefour en direction du centre-ville et siège des institutions.

Fronts ceints des bandeau rouges pour les uns et portant des amulettes sur les corps pour les autres,  se déployant en file indienne ; les miliciens semblaient ne pas être bien organisés militairement selon des témoins sur place.

Ce qui n’était qu’une rumeur circulant samedi 13 février 2021 dans la soirée sur les réseaux sociaux avec une nouvelle probable incursion des Bakata-Katanga s’est confirmée par l’attaque contre le camp militaire de Kimbembe avec pour objectif de dérober les plus d’armes en vue de semer le chaos dans la ville selon des sources sur place.

Vite repoussés par les forces de sécurité de l’armée, la cohorte des miliciens a été vite neutralisée ; le calme revenu et la situation sous contrôle selon le Maire de la Ville de Lubumbashi, Ghislain Robert Lubaba Buluma. Le premier bilan officiel est lourd : 11 morts au total, 6 du côté des assaillants, 4 du côté des Fardc et un civil tué par une balle perdue et plusieurs interpellés.

Selon les sources officielles, ces inciviques ont attaqué des dépôts d’armements des militaires au camp militaire Kimbembe dans la commune annexe et au quartier industriel dans la commune de Kampemba, ensuite s’en est suivi des échanges des tirs à balles réelles entre ces derniers et l’Armée.

Un timing choisi…

Selon plusieurs observateurs, « la nouvelle attaque des « indépendantiste Mai-Mai » Bakata-Katanga du seigneur de guerre Gédéon Kyungu Mutanga en fuite n’est pas le fait d’un hasard. Elle intervient alors que ressurgit « l’Affaire assassinat de Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana » dans laquelle plusieurs anciens responsables de sécurité katangais dont le Général John Numbi Banza Thambo sont cités ».

Ce qui n’était qu’une rumeur circulant samedi 13 février 2021 dans la soirée sur les réseaux sociaux sur une nouvelle probable incursion des Bakata-Katanga s’est confirmée dimanche matin. Selon certaines sources anonymes, « alors que bon nombre des fidèles chrétiens Katangais seraient dans leurs églises respectives, certains pasteurs Katangais avaient été instruits pour sensibiliser lesdits à un soulèvement contre les Kasaïens dans les communes en faisant jonction avec les miliciens ».

Apparemment deux sites miliaires étaient dans le viseur de ces insurgés, le camp militaire de la Garde Républicaine Kimbembe et celui de Kibati où plusieurs insurgés ont été capturés pendant que d’autres ont pris la fuite dans la brousse. Leur objectif était de dérober les plus d’armes en vue de semer le chaos dans la ville selon des sources sur place.

Selon d’autres sources qui restent à vérifier, « la tension serait montée d’un cran lorsque des unités de la Garde Républicaine (GR) venues de Kinshasa pour une formation ont effectué des exercices grandeur nature le vendredi 12 février 2021 du côté de la ferme du Général John Numbi ».  Ce serait en cet endroit supposé que se cacherait le criminel fugitif Gédéon Kyungu Mutanga dont toutes les forces de sécurité du pays sont à la recherche.

Lire aussi : RDC : Mais où est passé Gédéon Kyungu Mutanga ? https://www.afriwave.com/2020/04/05/rdc-mais-ou-est-passe-gedeon-kyungu-mutanga/

C. M. M à Lubumbashi

print

Partagez

shares