home Culture & Société, People, RD Congo RDC/PRESSE : Donatien Ngandu Mupompa (DNM) a tiré sa révérence et rejoint sa Ya Sophie

RDC/PRESSE : Donatien Ngandu Mupompa (DNM) a tiré sa révérence et rejoint sa Ya Sophie

Il allait avoir 73 ans le mercredi 27 janvier 2021, mais le talentueux vieux journaliste chroniqueur judiciaire hors pair, Donatien Ngandu Mupompa a choisi de tirer sa révérence à l’aube de cette matinée du mardi 26 janvier 2021 de suite d’un court malaise selon des sources.

Pourtant et comme dans ses habitudes, lundi 25 janvier 2021 malgré sa santé précaire ; il postait encore sur Facebook et partageait sur WhatsApp une chronique dont il avait le secret à propos de l’ordonnance nommant le nouveau Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

Toute la soirée, il commentait encore le match remporté par nos Léopards face aux nigériens dans le groupe WhatsApp Famille 7 de son ancien employeur Média 7 (Journal Le Potentiel, Radio Télé 7) de Modeste Mutinga Mutuishayi ; son ancien employeur.

Depuis la disparition inattendue de son épouse Sophie Ngasia Mazita le 15 avril 2019, notre vieux ne s’est jamais remis de sa peine. Chaque jour qui passait était un vrai sacrifice pour lui et c’est comme s’il voulait à tout prix rejoindre l’amour de sa vie.

Comme une prémonition, Donatien Ngandu Mupompa dans la nuit du 31 décembre 2019 écrivait un texte qui disait tout de son ressenti quotidien depuis le départ de sa Sophie d’amour : « Amies et amis, il est 00h26’ à Kinshasa. Si je meurs aujourd’hui, vous direz à la postérité que le pauvre vieux journaliste, né au vingtième siècle, est décédé au vingt-unième siècle, plus précisément en 2020. Adieu 2019 qui m’as fait connaître tant de malheurs. Je ne t’oublierai pas Sophie de moi, toi qui étais devenue ma sœur. Je ne fête pas, car tu n’es pas là. Mais je m’enivre depuis que tu es partie, pour ne pas attraper la folie. Contrairement à toutes les théories que j’ai apprises, tu es irremplaçable. Déesse Mumbala du Grand Bandundu, tu as tout affronté pour rester avec un Muluba honni par ta tribu. A bientôt épouse belle de cœur, la femme qui ne vieillissait jamais. Est-ce possible d’oublier que tu es morte du fait que ce jour-là je manquais trente dollars pour te sauver ? Moi ton amour, veuf pour toujours ».

« Oui la Presse Congolaise en deuil, La Presse écrite pleure son grand chevalier de la plume, un chevronné dans ce métier » écrit une personne sur son mur Facebook. Un autre ajoute : « Paix à ton âme Donatien Ngandu Mupompa, un papa, un aîné et ami à toutes les générations. Ta bonne humeur et tes blagues nous manqueront à jamais ». Et un troisième témoigne : « Ta plume captivante va vraiment nous manquer. Une chose est sûre, tu vivras à travers tes écrits, tu vivras à travers ta progéniture, oui tu vivras dans nos cœurs. Va en paix grand journaliste congolais ».

Ton petit, Roger DIKU

print

Partagez

shares