home Diaspora, RD Congo DIASPORA : Gaspard Patrice Mukamba Longesha conduit à sa dernière demeure

DIASPORA : Gaspard Patrice Mukamba Longesha conduit à sa dernière demeure

Samedi 28 novembre 2020. Il est 12h20’ quand Gaspard Mukamba Longesha est restitué à la terre d’où il a été tiré, au cimetière de Braine-Le-Comte, sa Commune de résidence. Mukamba Longesha a ainsi connu le sort réservé à tous les hommes.

Un culte d’enterrement a été présidé pour la circonstance par un pasteur de l’église La Nouvelle Jérusalem de Braine-Le-Comte, en présence de la veuve, de ses six enfants et de trois de ses six petits-enfants. Quelques membres de famille et amis invités par la famille, dans le respect des strictes mesures sanitaires, ont également assisté audit culte qui était une occasion de rendre grâce à l’Eternel pour le don de vie accordé à Gaspard Mukamba Longesha.

Son parcours. Né le 10 avril 1945, Mukamba Longesha a tiré sa révérence le 18 novembre courant. Il fut Docteur en Communication de l’Université Catholique de Louvain (UCL) en 1983. Il était détenteur d’une Licence en Philosophie et Lettres (Philologie Romane) de l’Université Lovanium en 1971. Au cours de la même année, il avait été enrôlé, comme d’autres étudiants, dans l’armée sur décision du président Mobutu. Il était dans le bataillon interné au camp Tshatshi. Il avait le grade de sergent avant de reprendre ses études.

En 1972, Mukamba Longesha est engagé à l’Agence Zaïre de Presse, AZAP. Il fait partie de la première vague des universitaires engagés à l’AZAP où il a été entre autres Directeur provincial à Mbandaka puis à Bandundu avant d’être envoyé en Chine lors de l’ouverture du Bureau de l’AZAP à Pékin. Une année après, il a été rappelé à la rédaction centrale à Kinshasa où il est resté jusqu’en 1978, année où il sollicite une mise en disponibilité pour poursuivre des études post-universitaires en Belgique.

En 1981, feu Raymond Ramazani Baya, Directeur du Bureau de l’AZAP à Bruxelles, engage Mukamba, alors étudiant doctorant, comme pigiste. Lorsque Ramazani Baya est nommé PDG de l’AZAP en 1982, Mukamba Longesha devient Directeur du Bureau de l’AZAP à Bruxelles jusqu’en 1988, année où il rentre à Kinshasa pour travailler au Conseil National de Sécurité en qualité de Directeur de la Communication sous Nkema Liloo, Conseiller spécial du président Mobutu. Il devient également professeur à l’Institut des sciences et Techniques de l’Information, ISTI, la même année.

A l’avènement de l’AFDL en 1997, Gaspard Mukamba Longesha fait partie des professeurs congolais envoyés à l’Université de Butare au Rwanda dans le cadre d’un projet initié par le Programme des Nations unies pour le Développement, PNUD.

Lorsqu’il rentre à Kinshasa en 1998, Mukamba est mis aux arrêts. Et pour cause, il porte le même nom que Jonas Mukamba Kadiata Nzemba que les nouveaux « maîtres » du Congo cherchent à rançonner. Mauvaise coïncidence, le professeur Mukamba avait été assistant de Jonas Mukamba, alors PAD de la Société Minière de Bakwanga, Miba.

C’est grâce à l’intervention de feu Samba Kaputo, alors Directeur de Cabinet de Yerodia Abdoulaye Ndombasi, ministre des Affaires Etrangères, que Gaspard Mukamba et d’autres professeurs congolais qui enseignaient à Butare avaient retrouvé la liberté.

A la fin de son mandat de deux ans à Butare, Mukamba Longesha choisit de s’installer avec sa famille en Belgique.

En 2008, Mukamba Longesha sollicite et obtient du ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire son transfert en qualité de professeur de l’ISTI à l’Université de Lubumbashi où il a enseigné pendant plus de dix ans, avant de tomber malade et de revenir en Belgique le 16 août 2020 dernier.

Adieu prof !

Raymond LUAULA

print

Partagez

shares