home Diaspora, Politique, RD Congo RDC : Le temps de Noé, une référence de notre génération pour le Congo [OPINION]

RDC : Le temps de Noé, une référence de notre génération pour le Congo [OPINION]

L’Histoire racontée dans le livre de la Genèse qui signifie le « Commencement » dans la Sainte Bible illustre bien celle de notre humanité et ce qu’elle vit depuis le temps de la création jusqu’à nos jours. La clôture des consultations présidentielle annoncée pour ce mardi 24 novembre 2020 augure-t-elle une nouvelle ère pour le pays ?

Genèse 6 : 6-14 dit : « Le Seigneur se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre ; il s’irrita en son cœur et il dit : « Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés – et non seulement les hommes mais aussi les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel – car je me repens de les avoir faits ». Mais Noé trouva grâce aux yeux du Seigneur. Voici l’histoire de Noé. Parmi ses contemporains, Noé fut un homme juste, parfait. Noé marchait avec Dieu. Il engendra trois fils : Sem, Cham et Japhet. Mais la terre s’était corrompue devant la face de Dieu, la terre était remplie de violence. Dieu regarda la terre, et voici qu’elle était corrompue car, sur la terre, tout être de chair avait une conduite corrompue. Dieu dit à Noé : « Je l’ai décidé, c’est la fin de tout être de chair ! À cause des hommes, la terre est remplie de violence. Eh bien ! je vais les détruire et la terre avec eux. Fais-toi une arche en bois de cyprès. Tu la diviseras en cellules et tu l’enduiras de bitume à l’intérieur et à l’extérieur ».

Dans cette tragédie, un homme trouva grâce aux yeux de Dieu en la personne de Noé car la corruption, la jalousie, l’immoralité avec comme base l’orgueil n’avaient plus de pareil en ce temps-là.

L’accomplissement de toutes ces choses s’est fait dans le nouveau testament, l’Evangile selon Matthieu 24 :37-39 qui déclare : « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme ».

Le cas du Congo…

L’histoire racontée par la Bible colle bien à l’illustration de la situation que traverse la RDC depuis des décennies avec tous les antivaleurs qui ont pris la place du bien. Et encore pire depuis que Félix Tshisekedi a accédé à la magistrature suprême du pays.  

Son partenaire de la coalition, l’ex-président Joseph Kabila par sa plateforme du Front Commun pour le Congo (FCC) et ses majorités artificielles de l’Assemblée nationale, du Gouvernement et du Sénat ; se sont jurés de multiplier par tous les moyens le blocage du pays en vue de se préparer un retour aux affaires lors des élections générales de 2023.

Mais c’était sans compter avec « l’intelligence politique » de « l’héritier du Sphinx », le patriarche Etienne Tshisekedi Wa Mulumba en la personne de son fils Félix Tshilombo Tshisekedi. Comme Noé lors de la construction de l’Arche à l’époque de la Bible, Fatshi a initié les « Consultations présidentielles » pour le salut de la Nation.

Tendant vers leur fin, ces consultations à l’égard de l’appel de Noé constitue un « appel de cœur » du chef de l’Etat à tous les patriotes congolais épris d’amour et de justice pour relever le défis d’un avenir meilleur du pays.

Preuve de cette volonté unanime, les audiences accordées à toutes les forces représentatives et celles parfois jadis non représentatives du pays sur les plans politique, économique et social qui existent. Des leaders d’opinion aux enfants de rue dits « schegués » ; personne n’aura été négligée. En dehors de certains orgueilleux cadres du FCC et ce qui reste de la coalition Lamuka aile Fayulu-Muzito.

Le temps n’est-il pas venu où les vrais enfants du Congo devraient se serrer comme un seul homme autour du président de la République Félix Tshisekedi pour relever le grand défis du développement de ce pays à la taille d’un sous-continent. Comme à l’époque de Noé et son arche avant que le déluge n’inonde la terre, l’Union sacrée de la Nation mettra fin au mal qui gangrène le pays avant que la porte ne soit définitivement fermée aux orgueilleux incrédules.

Comprenne qui voudra !

JB NGENIBUNGI Mulumba

Président Sectionnaire UDPS Berlin-Brandenburg

print

Partagez

shares