home Politique, RD Congo, Société RDC : Félix Tshisekedi s’adresse à la Nation ce vendredi, la police nationale en alerte

RDC : Félix Tshisekedi s’adresse à la Nation ce vendredi, la police nationale en alerte

Le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’adressera à la Nation au cours d’une allocution solennelle ce vendredi 23 octobre 2020. Et ce, en lieu et place du traditionnel Conseil des ministres de chaque semaine.

C’est ce qu’a révélé un communiqué du Cabinet du président de la République signé Désiré-Cashmir Kolongele Eberande, Directeur de Cabinet a.i. : « Ainsi, la 54ème réunion du Conseil prévue le même jour et à la même date, est reportée à une date ultérieure » peut-on y lire.  

Ce discours présidentiel à la Nation intervient au lendemain de la prestation de serment des trois nouveaux hauts magistrats membres de la Cour constitutionnelle le mercredi 21 octobre 2020. Une cérémonie jugée irrégulière et boudée par le PPRD, le parti de Joseph Kabila et sa plateforme politique du Front Commun pour le Con go (FCC) et une partie des ministres du gouvernement issus de ces deux groupes. A une exception prête, deux cadres bien visibles dont Gentiny Ngobila (Gouverneur de la Ville-province Kinshasa et Pius Mwabilu (Ministre de l’Urbanisme) étaient présent au Palais du Peuple de Kinshasa, siège du parlement.

Les trois nouveaux juges constitutionnels Dieudonné Kaluba Dibwa (Lomami) est issu du quota Président de la République, Kalume Alphonsine (Maniema) issu du quota du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) et Kamulete Badibanga (Kasaï Oriental) est issu du quota du CSM également. En 2021, Félix Tshisekedi sera appelé à nommer deux autres juges issus de son quota. Actuellement, deux autres juges proches du PPRD-FCC et donc de Joseph Kabila siègent encore à la cour. Le parlement doit également renouveler ses trois délégués à la Cour dans six mois.

Rappelons que la Cour constitutionnelle demeure une institution stratégique pour le pouvoir, car c’est elle qui valide les candidatures pour l’élection présidentielle et les législatives nationales, qui proclame les résultats définitifs et qui tranche en dernier ressort dans le cadre des contentieux électoraux.

De quoi parlera le chef de l’Etat ?

Selon des sources informées, plusieurs questions seront abordées au cours de cette allocution ; notamment cette tension persistante entre l’institution parlement (Assemblée nationale et Sénat) et celle président de la République. Mais aussi la question brulante de l’heure sur l’affaire « commune rurale de Minembwe » tout comme celle de l’avenir de la coalition Cap pour le Changement (CACH) et FCC qui dirige actuellement le pays.

Face à une espèce de psychose qui s’est installée dans la population et l’agitation de certains groupuscules selon divers rumeurs, les unités de la police nationale ont été instruites de se mettre en alerte maximale ; d’occuper les « points chauds » avec un dispositif sécuritaire « dissuasif » tout en faisant preuve de « professionnalisme ».

Roger DIKU et Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares