home Politique, RD Congo, Société RDC : Nomination au sein de l’armée, Amisi Kumba qui danse et John Numbi au garage

RDC : Nomination au sein de l’armée, Amisi Kumba qui danse et John Numbi au garage

Les nombreuses nominations annoncées au sein des forces armées congolaise ont été rendu public depuis le vendredi 17 juillet 2020 au soir. Si des grands changements tant attendus n’ont pas été au rendez-vous, des cas insolites dont Félix Tshisekedi connait le secret sont pourtant là comme celui de ce général sous sanctions occidentales qui remplace un autre général sous les mêmes sanctions.

Il s’agit de Gabriel Amisi Kumba dit « Tango Four », membre du premier cercle sécuritaire de l’ancien régime de Joseph Kabila depuis des années. Cet homme sous sanctions occidentales et dans le viseur des Etats-Unis ainsi que des défenseurs des droits de l’Homme, a remplacé John Numbi Banza Thambo, un autre généralissime, originaire du Katanga proche de Kabila soumis au même régime des sanctions ; au poste d’inspecteur général des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc).

Si Tango Four danse, John Numbi Banza Thambo lui a définitivement pris le chemin du garage ; ce qui pourra réactiver le processus judiciaire à son encontre dans le dossier du meurtre de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Cet ancien responsable de la JUFERI (Jeuneuse de l’Union des Fédéralistes Indépendant), parti politique de feu Jean Nguz a Kar I Bond devenu comme par magie chef de la police nationale congolaise est sous sanctions de l’Union européenne (UE) et des Etats-Unis (interdiction de visas, de faire des affaires avec des Américains, gel des avoirs…).

Il reste accusé par Bruxelles et Washington d’entraves graves au processus électoral et d’atteinte aux Droits Humains dans les dernières années du régime Kabila (2015-2018). Il est également soupçonné dans le meurtre de Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana en 2010.

Sa mise à côté est-elle applaudie par tous rencontre néanmoins le souhait des ONG de défense des Droits de l’Homme congolaise qui la réclamait au président Tshisekedi le 1er juin 2020 à l’occasion des 10 ans de la disparition de Chebeya. Et ce, dans le but de donner « un signal fort de lutte contre l’impunité des crimes contre les défenseurs des Droits de l’Homme ».

« Nous saluons le fait que le général John Numbi sous sanctions américaines ne soit plus à son poste. Les Etats-Unis soutiennent l’engagement du président Tshisekedi pour l’amélioration des Droits de l’Homme et la professionnalisation des forces armées congolaises », a réagi le chargé des Affaires africaine au Département d’État (ministère des Affaires étrangères) américain Tibor Nagy sur son compte Twitter.

La même réaction étant faite par son prédécesseur, Peter Pham dans le même média.

Lire aussi : RD Congo et nouvelles sanctions américaines : les Généraux Amisi Kumba et Numbi Banza à la trappe ! https://www.afriwave.com/2016/09/28/rd-congo-et-nouvelles-sanctions-americaines-les-generaux-amisi-kumba-et-numbi-banza-a-la-trappe/

Les adjoints nommés, eux aussi sous sanctions

Le nouvel inspecteur général des armées Amisi Kumba aura pour adjoint le général Muhindo Akili Mundos qui fut responsable des opérations dans la région de Beni, également sous sanctions de l’UE.

Il en de même du général Fall Sikabwe élevé au poste de chef d’état-major de l’armée de Terre. L’on se rappelle qu’en 2015, sa nomination comme responsable des opérations dans la province du Nord-Kivu avait provoqué des tensions avec la Monusco (Mission des Nations unies au Congo), sur fond d’accusation de violations de sa part des Droits Humains à son encontre.

Le général-major Jean-Claude Yav, chef de la maison militaire du président Tshisekedi, a été promu chef d’état-major général adjoint de l’armée, en charge des opérations et des renseignements en remplacement du défunt toujours pas inhumé le général Delphin Kahimbi.

Lire aussi : RDC-FARDC : Mort du Général Delphin Kahimbi, un décès qui laisse beaucoup d’interrogations https://www.afriwave.com/2020/02/28/rdc-fardc-mort-du-general-delphin-kahimbi-un-deces-qui-laisse-beaucoup-dinterrogations/

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares