home Politique, RD Congo RDC : Du rififi au PPRD, Ilunkamba s’explique devant Mabunda

RDC : Du rififi au PPRD, Ilunkamba s’explique devant Mabunda

Drôle d’ambiance malgré le semblant de sérénité au Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD). Le premier ministre a été appelé à s’expliquer devant la présidente de la chambre basse du parlement au sujet des querelles internes sur le partage des fonctions politiques au sein des cabinets administratives.

C’est un courrier officiel qui se serait demeuré dans le cadre privé de l’administration mais qui a fuité sur les réseaux sociaux qui le révèle. Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba répond à la présidente de l’Assemblée nationale Jeannine Mabunda Liongo Mudiayi à propos du « Statut de l’Honorable Lihau Ebua Jean-Pierre » ; membre du PPRD comme eux.

En effet, selon Ilunkamba qui accusait réception de la lettre de Mabunda datée du 15 mai courant, on peut lire : « Y faisant suite, je vous informe que par le passé, j’avais le projet de nommer l’Honorable Lihau Ebua Jean-Pierre en qualité de Directeur de Cabinet Adjoint en charge des Questions Politiques, Juridiques, Administratives et Diplomatiques au sein de mon cabinet. Cependant, lors d’une audience que j’avais accordée au Caucus des députés de la Mongala, un des honorables députés avait manifesté une vive hostilité à son égard, l’accusant de mener des actions sournoises visant à déstabiliser l’honorable présidente de l’Assemblée nationale (Mabunda en l’occurrence NDLR) ».

Dans son explication Ilunkamba affirme « avoir reçu Lihau afin d’en être éclairé sur cet incident » et que Lihau lui aurait fait part de son intention ferme de « demeurer député national » que d’intégrer le collège des conseillers.

Raison pour laquelle lors de la mise en place des Directeurs de cabinet adjoints du 02 avril 2020, Lihau n’y est pas repris ; cette fonction étant « assurée ad intérim par le Directeur Coordonnateur au sein de mon cabinet ».

Toute chose restant égale par ailleurs et à la lumière de ce courrier, l’on découvre la triste réalité sur le partage des fonctions politiques au sein des cabinets reste liée non aux compétences des individus mais à leurs affinités tribales ; Mabunda et Lihau venant de la même province de la Mongala issue de la grande Equateur démembrée.

Pour rappel, Lihau fut l’ancien Directeur de cabinet d’Aubin Minaku Ndjalandjoko, prédécesseur de Mabunda comme speaker de la Chambre basse du parlement.

Et l’on sait que même au sein du PPRD dont ils sont tous membres, « le courant ne passent toujours pas entre cadres pour des raisons de plaire à l’autorité morale et chef Joseph kabila » raconte un autre cadre du parti de l’ancien président sous anonymat.

Notre chroniqueur politique décrypte cette situation du moins cocasse : « Il n’y a pas de fumée sans feu dit un adage. Qu’est ce qui fait donc courir le PPRD ? Apparemment, il y a une place à prendre au sein du cabinet du premier ministre. Cela ne cacherait-il pas un désir de positionnement ? On sait que les deux protagonistes sont sur des sièges éjectables. En effet, en cas de dissolution du parlement par Fatshi, les actuels locataires du Palais du Peuple et de la Primature vont devoir plier bagage. Ils sont suspendus à l’humeur du président de la République. Par deux fois, il a Mabunda : La première fois après que la Speaker du Parlement ait jugé bon de reprendre le président après son allocution devant les Congolais de Londres ; la deuxième fois, après le fiasco de la tentative de réunion du Congrès ».

Et de poursuivre : « Ilunkamba n’est pas non plus en odeur de sainteté auprès du chef de l’Etat. Ce dernier observe qu’il n’incite pas ses ministres à appliquer les ordonnances présidentielles installant le PCA de la SNCC. Les deux membres du PPRD semblent se rejeter la faute de manière feutrée sur l’incapacité de leur Parti à prendre la main dans la conduite des affaires. La plainte de Mme Goya contre Alexis Thambwe Mwamba et la probable mise en accusation du Président du Sénat embarrasse fort le PPRD qui se retrouve pris dans une nasse dans laquelle ils pensaient enfermer Fatshi. La tentative visant à bousculer Kabund semble avoir échouée. Le PPRD et le FCC sont de retour à la case départ. Ils sont dos au mur. L’escarmouche entre Mabunda et Ilunkamba n’est que le symptôme d’un mal être qui ne dit pas son nom ».

A lire aussi : RDC : Le « Congrès » de Mabunda Lioko et Thambwe Mwamba, agenda caché et dessous des cartes https://www.afriwave.com/2020/04/20/rdc-le-congres-de-mabunda-lioko-et-thambwe-mwamba-agenda-cache-et-dessous-des-cartes/

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares