home Politique, RD Congo, Société RDC : Pandémie du Coronavirus, Quid des contaminations des proches du pouvoir et la colère du Cardinal Ambongo

RDC : Pandémie du Coronavirus, Quid des contaminations des proches du pouvoir et la colère du Cardinal Ambongo

Même si la liste complète des contaminés du Coronavirus n’est pas connu pour cause de secret médical, celle des contaminés du proche entourage du chef de l’Etat s’allonge où l’on compte des malades ; y compris des morts qui suscitent un questionnement dans l’opinion.

Alors qu’on venait d’inhumer Me Jean-Joseph Mukendi Wa Mulumba et que Jacques Ilunga Mwila, chargé de mission du chef de l’Etat décédé le 27 mars 2020 n’est pas encore enterré ; tous deux mort de l’infection du Coronavirus, c’est un autre conseiller, Kanumbi Mpiana revenu de la même mission France avec feu le Bâtonnier Mukendi Wa Mulumba que les réseaux sociaux annoncent pour mort aujourd’hui.

Un autre proche de Félix Tshisekedi, Vidiye T. Tshimanga annonce avoir été atteint de la maladie via son compte Twitter : « Le Covid-19 n’épargne personne et se soigne d’abord par la prévention.  J’ai été contaminé par l’ignorance mais grâce à Dieu et à l’isolement, ma famille et mes proches sont protégés. SEUL nous serons à nouveau ENSEMBLE ».

Kinshasa et ses mesures d’hésitation…

Foyer des contaminations à travers la République, la ville-capitale de Kinshasa aurait dû être isolé du reste du pays par un confinement afin de prévenir la propagation de la maladie ; mais c’était sans compter avec les atermoiements de son autorité administrative, le gouverneur Gentiny Ngobila.

Postposée, la mesure de confinement pourtant annoncée a provoqué la colère de l’Archevêque Métropolitain de Kinshasa, le cardinal Fridolin Ambongo Besungu qui interpelle à ne « Pas jouer avec la vie de notre Peuple ».

Dans son message adressé à ses diocésains, Mgr Ambongo souligne que « le recul dans sa mesure de confinement par intermittence donne l’impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion d’une matière aussi délicate que la santé publique de notre peuple en ce contexte de grave épidémie. Cette situation est tout simplement insupportable. Ne jouons pas avec la vie de notre peuple. Car toute vie est sacrée. Que faire ? ».

Pour le prélat catholique au franc-parler reconnu, « A notre avis, seul le confinement intégral serait plus indiqué à ralentir l’expansion de cette terrible épidémie. Ce confinement devant être impérativement accompagné par des mesures d’urgence humanitaire en faveur des plus démunis… ».

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares