home Politique, RD Congo, Société RDC : Kalev Mutondo brièvement entendu à la Direction Générale des Migrations puis relâché

RDC : Kalev Mutondo brièvement entendu à la Direction Générale des Migrations puis relâché

L’ancien Administrateur Général (AG) de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) Kalev Mutondo brièvement interpellé cet après-midi vient d’être relâché après un passage au siège des services de la Direction Générale des Migrations (DGM).

Les faits se sont passés à sa descente d’un avion d’Ethiopian Airlines en provenance d’Addis Abeba à l’aéroport international de la N’Djili alors qu’il revenait d’un voyage à l’étranger ce mercredi 12 février 2020 par des agents de la Direction Générale des Migrations (DGM) avant d’être conduit au siège de la DGM à la Gombe pour une audition.

Des sources d’AFRIWAVE.COM, même s’il n’a pas été officiellement sous arrestation ; il s’agirait d’une « vérification au sujet d’un passeport diplomatique » en sa possession. Cette brève interpellation de l’homme à l’éternelle « coiffure houppe à la Tintin » jadis craint et qui faisait peur est symptomatique d’un chose que le temps comme les époques où il régnait d’une main de fer sur les services des renseignements du pays ont bien changés.

Surtout que Kalev menaçant promettait le feu en faisant perler les « sourds-muets » par des révélations contre tous ceux qui cherchent à le nuire : « Dans ce pays, nous avons été témoin et même acteur de plusieurs événements, péripéties, dossiers politiques et autres. Si le SG de l’UDPS/TSHISEKEDI souhaite voir parler des « sourds-muets » d’hier et que d’infimes détails soient portés sur la place publique, qu’il continue avec ce genre de provocations » concluait-il son communiqué du 28 janvier 2020.

A lire aussi : RDC : Vers une Fin du Privilège des Passeports Diplomatiques des Anciens Dignitaires du régime Kabila ? https://www.afriwave.com/2020/02/10/rdc-vers-une-fin-du-privilege-des-passeports-diplomatiques-des-anciens-dignitaires-du-regime-kabila/

Selon d’autres sources des services de sécurité, Kalev détiendrait un « passeport diplomatique » qu’il « utiliserait comme conseiller du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba ». Le « hic » ce que le même Kalev « n’est pas officiellement nommé comme membre de cabinet à la Primature, et donc n’est pas en droit de faire usage de ce type de document officiel ».

Revenant d’un voyage en Ouganda et en véritable « maître espion » habitué aux intrigues ; il aurait démenti « avoir été interpellé et auditionné » en expliquant son passage dans les locaux des services qu’il a dirigé d’une main de fer près d’une dizaine d’années par « une simple visite de courtoisie à son ancien adjoint Inzun Kakiak », aujourd’hui à la tête de l’ANR. Pourtant, des ources des services de sécurité indiquent que ledit passeport diplomatique lui a été « retiré » lors de son audition par l’ANR avant qu’il ne soit relâché.

Pour un confrère de radiotélévision commentateur de la vie politique kinoise : « il existe toujours une différence entre une arrestation et un contrôle aléatoire qui se font dans tous les aéroports du monde. Et cela de la même manière que les contrôles routiers de la police, un échantillon de personnes aléatoires étant soumis à un contrôle dit de routine ».

Et de poursuivre que pour « les cas de Kalev comme celui de Jaynet Kabila, tous deux ayant occupés une place de choix dans l’ancien régime, cela ne les exempte car ils sont avant tout des citoyens soumis aux lois du pays. Certes que Jaynet Kabila en sa qualité de députée nationale, elle ne pouvait pas être arrêtée sans motif ni levée de son immunité parlementaire. Mais cela ne l’empêche pas d’être contrôlée à l’aéroport comme tout citoyen voyageant. Se vexe-t-elle lorsque son passeport et titre d’embarquement sont vérifiés ? Il en est de même pour Kalev malgré les fonctions jadis occupées. En effet, l’ère des privilèges liés aux patronymes, au faciès ou autre est entrain de passer à la trappe sous la présidence de Fatshi ».

Roger DIKU et Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares