home Eco & Finances, Politique, RD Congo ECONOMIE : Dieudonné Lobo Bebel en prison à cause du mandat spécial accordé, sans qualité ni droit, à la société Saint Louis au détriment de la Miba !

ECONOMIE : Dieudonné Lobo Bebel en prison à cause du mandat spécial accordé, sans qualité ni droit, à la société Saint Louis au détriment de la Miba !

Grosse colère au sommet de l’Etat ! C’est un euphémisme pour ne pas faire mention d’un scandale au sommet de l’Etat.

En fait, le scandale est révélé à travers une lettre adressée par le ministre du Portefeuille, Clément Kuete Nyimi Bemuna, le 14 novembre dernier, au Directeur Général de la MIBA à Mbuji-Mayi à travers laquelle il signale que le premier ministre condamne et s’insurge contre le mandat spécial que le Coordonnateur Administratif des Services personnels du chef de l’Etat a accordé à la compagnie Saint Louis BCM SARL d’aller à Mbujimayi afin d’effectuer des études liées notamment à l’exploitation industrielle du diamant à la MIBA.

Clément Kuete relève le défaut de qualité et l’usurpation de pouvoir dans le chef du donneur de mandat et instruit le Directeur Général de la MIBA « à veiller au strict respect des instructions de la hiérarchie ».

Voilà qui explique pourquoi ce « proche » du chef de l’Etat a été arrêté et transféré à la prison de Makala où il dort ce soir.

Or, le mal est déjà fait. La fameuse société Saint Louis a déjà pris ses quartiers à Mbuji-Mayi. Sa présence au chef-lieu du Kasaï-Oriental a été marquée par une forte campagne de communication autour de la paie des arriérés des salaires des travailleurs de la MIBA. C’était l’arbre qui cachait la forêt.

En effet, sur les 2.390 travailleurs que compte la MIBA, seuls 140 personnes avaient été payées pour un mois !

Mais, comment en est-on arrivé là ?

Au début du commencement, il y a la lettre signée à Kinshasa le 21 août 2019 par Dieudonné Lobo, en tant que Coordonnateur administratif des services personnels du chef de l’Etat, adressée au gouverneur de la province du Kasaï-Oriental, avec copie pour information au seul Directeur Général de la Société Saint Louis BGM SARL à Kinshasa-Gombe, avec comme objet: Mandat spécial !

A travers sa lettre au gouverneur du Kasaï-Oriental, Dieudonne Lobo donne mandat à la Société Saint Louis d’aller à Mbuji-Mayi pour effectuer des études liées à la réalisation des projets suivants :

  • La réhabilitation, le réaménagement et l’asphaltage de 100 Km de routes urbaines dans la ville de Mbuji-Mayi, faisant partie du grand projet de 9.154 Km sur l’étendue du territoire national ; l’aménagement et la construction d’une nouvelle ville de 50 000 maisons, un aéroport international de quatre pistes (deux d’atterrissage et deux de décollage) à Munkamba ;
  • La construction d’un hôpital pédiatrique spécialisé de 1000 lits à Mbuji-Mayi ; la construction d’un camp d’internement des forces spéciales et d’intervention rapide de 300.000 hommes ; la conception et la construction d’un chemin de fer qui devra relier Mwene Ditu et Mbuji-Mayi ;
  • La construction d’une cimenterie d’une capacité de production de 10.000 tonnes par jour ; la conception et la construction de 40 industries de production et de transformation selon les besoins de la population de Mbuji-Mayi ;
  • L’exploitation industrielle du diamant à la MIBA pour un soubassement de finance et créances extérieures en vue d’une optimisation de la production nationale ;
  • La production d’électricité solaire (100 MW) et la réhabilitation de la centrale hydroélectrique de la MIBA ;
  • le développement d’une agriculture intensive moderne et mécanisée.

Détail important, Lobo souligne que son mandat spécial court jusqu’à la fin de l’exécution de tous les travaux de ces projets évalués ! Comprenne qui pourra !

Le gouverneur du Kasaï-Oriental a été invité à bien vouloir porter assistance à la compagnie Saint Louis pour l’accomplissement des travaux «  dans les différents projets ».

Comme on peut le constate, Dieudonné Lobo n’écrit pas sur ordre du président de la République ni de son Directeur de Cabinet à qui il ne réserve même pas une copie pour information. Le ministre du Portefeuille et son collègue des Mines qui exercent la tutelle sur la Miba ne sont pas non plus tenus au courant. Il en est de même du Directeur Général de la MIBA et du Conseil d’Administration ! On se croirait dans la Cour du roi Pétaud.

Voilà dans quelles conditions, la fameuse société Saint Louis s’est installée à Mbuji-Mayi. Aucun engagement pris avec la MIBA et aucun document signé avec la direction de la MIBA !

Cela n’a pas empêché les prestidigitateurs de Saint Louis BGM SARL  de prendre leurs quartiers dans le polygone de la MIBA avec l’accord du gouverneur de province sur base du mandat spécial signé par Dieudonné Lobo.

Interpellé par le Conseil d’Administration de la MIBA sur les moyens de leur action, les responsables de la compagnie Saint Louis ont affirmé avoir sollicité 5 millions de dollars américains à une banque et n’avaient reçu jusque là qu’un million de dollars ayant servi au paiement de salaire de 140 travailleurs (sur 2390) et l’achat de carburant pour 200 000 dollars américains.

Et pourtant, les projets à réaliser par La société Saint Louis à Mbujimayi sont évalués à 22 milliards de dollars !

A la vérité, la Société Saint Louis qui avait déjà commencé l’exploitation à la MIBA en gardant par ailleurs des pierres précieuses, comptait financer « ses » différents projets grâce au diamant de la MIBA en s’emparant de la part du lion : 60% pour elle et 40% pour la MIBA.

Selon une source autorisée, c’est pour avoir flairé cette maffia que Didier Kazadi Nyembwe nommé président du Conseil d’Administration de la MIBA par le ministre du Portefeuille en remplacement de Mbaya Tshiakani, suspendu pour trois mois, a décliné ladite nomination.

Curieux tout de même, alors que le mandat spécial de Dieudonné Lobo à la fameuse société Saint Louis date du mois d’août, pourquoi c’est seulement en novembre dernier que le ministre du Portefeuille instruit le directeur général de la MIBA au strict respect des instructions de la hiérarchie ? Et pourtant, le gouvernement par ses ministres des Mines et du Portefeuille étaient informés de la présence de la Société Saint Louis BGM SARL dans le polygone de la Miba ! Qui avait intérêt à laisser faire ?  

En dernière minute, il nous revient que les responsables de la société Saint Louis BGM SARL ont escroqué plusieurs diamantaires de la place de Mbuji-Mayi dont des Libanais en contractant un emprunt qu’ils n’ont remboursé jusqu’à ce jour.

Après Lobo, il faut s’attendre à ce que d’autres têtes tombent. Car, la confiance du chef de l’Etat a été trahie. Le pays étant encore et toujours gangrénée par la corruption et l’enrichissement sans cause, le changement c’est aussi à travers l’exemplarité au sommet de l’Etat.

Raymond LUAULA

print

Partagez

shares