home Politique, RD Congo, Société RDC : Moïse Katumbi finalement à Goma pour un meeting populaire

RDC : Moïse Katumbi finalement à Goma pour un meeting populaire

Comme prévu dans son programme avant son retour au pays le 20 mai 2019 dernier, Moïse Katumbi a repris ce matin du samedi 26 octobre 2019 son « Safari » du pays par la ville de Goma après plusieurs reports dont il a expliqué la raison par la seule « volonté divine ».

Dans la capitale de la province du Nord-Kivu, l’homme politique accompagné de sa garde rapprochée a reçu un accueil chaleureux des militants proches de sa plateforme Ensemble pour le Changement et des nombreux curieux venus en masse pour le voir.

De cette tournée nationale dite de « remerciements et d’écoute de la population » selon le communiqué de presse d’Ensemble pour le Changement, Katumbi  s’est prêté à un jeu d’échange avec questions-réponses en Swahili avec la population durant presqu’une heure. Auparavant, juché dans sa camionnette ouverte, il avait marché presqu’autant de temps depuis l’aéroport avant de rejoindre le Stade Afya, lieu de sa rencontre.

Pour celui que tous ses supporters veulent voir à la tête de l’opposition, il n’a pas manqué de lancer une « pique » à ceux qui se réclament « de la vérité des urnes » dont Martin Fayulu même s’il ne l’a pas cité : « Au sujet de l’opposition, beaucoup de gens vous mentent. N’est-ce pas que nous avons des députés au Parlement ? Si tu dis que tu n’es pas de l’opposition, il faut retirer tes députés de l’Assemblée nationale. Je ne vous dis que la vérité (…). L’opposition exigeante, c’est être à l’écoute et au service du peuple ».

De son futur parti politique, il annonce clairement qu’il ne « sera pas un parti de voleurs, si tu es un voleur ; ta place n’est pas dans notre parti. Nous ne cherchons pas les gens qui ont des poches plus profondes que la longueur de leurs pantalons ».

Se disant un opposant « républicain », Katumbi balaie d’un revers de la main « l’opportunisme » politique qu’on lui colle : « Je ne suis pas un politicien opportuniste, je ne fais pas la politique pour de l’argent, et celui qui peut me corrompre n’est pas encore né. Mon argent, c’est vous le peuple, je ne demande rien à personne d’autre ».

De l’insécurité récurrente à l’Est du pays et comme dans une campagne électorale dont pourtant il s’est pourtant refusé de l’être, Katumbi explique qu’il aurait déjà dû y mettre un terme : « Si j’étais au pouvoir, on serait déjà sorti de cette misère, je pense tous les jours à cette situation sécuritaire délicate ici au Nord-Kivu, j’aurais déjà dû y mettre un terme avec l’installation de mon Quartier Général ici ».

La suite du programme prévoit jusque fin octobre courant des visites à Beni, Butembo, Bunia au Nord-Kivu, Bukavu au Sud-Kivu et Kindu dans le Maniema avant un retour dans son Quartier Général de Lubumbashi dans sa province du Haut-Katanga début novembre prochain.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares