home Politique, RD Congo, Société RDC-DROITS DE L’HOMME : Ida Sawyer de retour à Kinshasa

RDC-DROITS DE L’HOMME : Ida Sawyer de retour à Kinshasa

La chercheuse senior pour l’Afrique francophone de l’organisation Human Rights Watch (HRW) affectée à Kinshasa depuis huit ans, l’américaine Ida Sawyer est de retour au Congo. C’est via son compte Twitter officiel qu’elle l’annonce après sa rencontre d’hier soir avec le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

Elle s’est dite « encouragée » par l’engagement du chef de l’Etat à faire des changements réels, notamment sur « les progrès réalisés et le travail à faire pour améliorer le respect des droits humains et la lutte contre l’impunité » dans le pays.

Après le chef de l’Etat, elle a rencontré pour d’autres échanges fructueux avec les vice-premiers ministre en charge de la Justice, de l’Intérieur ainsi que les ministres des Droits Humains et de la Défense nationale. Tous ces interlocuteurs du gouvernement lui ont assurés de « leur engagement à œuvrer pour l’amélioration du respect des droits humains ».

En conflit ouvert avec le régime Kabila en  fin de mandat, Ida Sawyer avait été obligée de quitter le pays le 09 août 2016 en raison du non renouvellement de son visa dans le pays. Celui lui accordé en mai 2016 et qui courait jusqu’en 2019 ayant été annulé en juillet 2016 par les autorités congolaise sans aucune autre explication alors qu’elle rentrait à Kinshasa par l’aéroport international de la N’Djili, à l’issue d’un voyage à l’étranger.

A lire aussi : RDC-Human Rights Watch : Ida Sawyer de nouveau expulsée du pays https://www.afriwave.com/2017/01/26/rdc-human-rights-watch-ida-sawyer-de-nouveau-expulsee-du-pays/

Il s’en était ainsi suivi une sage jusqu’à son expulsion manu militari à la frontière de l’Est vers le Rwanda alors qu’elle venait d’entrée dans le pays par ce passage. Le désamour entre l’ONG HRW et la RDC  trouve ses origines dans la dénonciation des multiples actes en violation des Droits humains dans le chef du pouvoir congolais incarné par Joseph Kabila.

En témoin presque gênant et au travers de plusieurs enquêtes, Ida Sawyer  avait à l’époque notamment dénoncé les exécutions extrajudiciaires, la détention des activistes de plusieurs mouvements des jeunes dont Filimbi sans oublier les témoignages sur des corps emportés par des éléments de la Garde Républicaine lors des manifestations de janvier 2015.

Dans l’affaire dite des fosses communes de Maluku, elle avait révélé par exemple le décès suspect de l’infirmier Claude Kakese, responsable de la morgue de la Clinique Ngaliema pour lequel aucune enquête n’avait jamais été diligentée par les autorités congolaises.

Exilée involontaire à Bruxelles, elle avait continué à suivre la situation en RDC jusqu’à sa rencontre avec le nouveau président de la République qui présage peut-être son retour dans le pays.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares