home Politique, RD Congo, Société KINSHASA : Certains Sauts-de-mouton en chantier bientôt démontés…

KINSHASA : Certains Sauts-de-mouton en chantier bientôt démontés…

Dans le cadre du volet infrastructures du programme d’urgence lancé pour ses 100 jours, l’idée de la présidence de la République pour la construction des ouvrages dit «  sauts-de-mouton » était bonne pour désengorger certaines artères principales de la ville-capitale du pays Kinshasa de ses interminables embouteillages.

Les maquettes en 3D de celui prévu près de la RTNC en disant long.

Mais c’était sans compter avec la pagaille engendrée à certaines heures de pointe par la fermeture desdites artères, provoquant parfois une circulation à contre-sens comme à Masina Bitabe par certains conducteurs inconscients officiels et particuliers sans distinction au risque de provoquer des graves accidents de circulations.

Si les travaux sont suffisamment avancés à Kinsuka Pompage, ils semblent par contre à la traine sur la plupart des chantiers. Face à cette situation devenue « un cauchemar » pour les Kinois, le président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo a décidé de se rendre bientôt sur « les différents chantiers » en vue de s’en rendre compte personnellement.

Selon son porte-parole le Pr Kasongo Mwema via son compte Twitter, « Là où rien n’est fait, les tôles bleues seront démontées. Les sites, rouverts à la circulation, et les régies des travaux passeront á la caisse, rembourser l’argent perçu. Ba intouchables, bozalaki prévenus ! »

‏Selon certaines sources, « faute d’études préalables avérées, les travaux auront durés plus longtemps et coûteraient encore plus cher car le sol de la capitale ne s’y prête pas, d’énormes risques d’affaissement comme sur le Boulevard du 30 juin à Gombe et sur l’avenue de Libération (Ex-24 Novembre) » ; raison même qui ferait que les travaux soient interrompus…

Est-ce qui va faire annuler l’idée, “non” chuchote une source sous anonymat car la question des embouteillages dans la capitale ne sera finalement résolu qu’avec la prise en compte du nombre du charroi automobile en circulation et la création des nouvelles routes devant le supporter.

 Clément Wa Mbuyi

print

Partagez

shares