home RD Congo, Société, Sports [CAN 2019] Victoire de Madagascar : «Ensemble on peut faire des miracles»

[CAN 2019] Victoire de Madagascar : «Ensemble on peut faire des miracles»

Par Farid Achache

Au Stade d’Alexandrie ce dimanche 7 juillet, les Malgaches ont réalisé un nouvel exploit en éliminant les Léopards aux tirs au but (2-2, 4 à 2 t.a.b.). Pour leur première Coupe d’Afrique des nations, les Malgaches sont en quarts de finale. Réactions après cet exploit majuscule.

Madagascar quitte Alexandrie le cœur léger, le devoir accompli. Les Barea sont en quarts de finale, après un parcours incroyable lors de la phase de poule (premier du groupe B) et un huitième de finale palpitant contre la RDC de Cédric Bakambu. Qui aurait cru que les Zébus iraient aussi loin dans la compétition ? Au pays, on imagine aisément la fête qui devrait battre son plein toute la nuit.

« J’ai une bande de bons gars »

« Ce soir on a été moins bons, mais courageux. On aurait pu être atteints au moral à la 90e minute lorsque la RDC égalise (2-2). Mais on y a cru jusqu’au bout, j’ai une bande de bons gars », raconte simplement le coach Nicolas Dupuis. Et d’ajouter : « Ensemble on peut faire des miracles. » La veille, les Barea avaient travaillé la séance de tirs au but. Désormais, il faut se concentrer sur les quarts. En tout cas, la Grande île n’a jamais vécu une telle émotion.

« On a pris du plaisir, on n’a pas de complexes, on essaye de rendre fier notre pays », raconte Ibrahim Amada. Le joueur du Mouloudia d’Alger à « certainement marqué le plus beau de la compétition », selon Nicolas Dupuis. « Marquer en Coupe d’Afrique c’est beaucoup d’émotion,avoue l’intéressé. Je rentre sur le terrain pour marquer. On savoure cette victoire et on vit un rêve. J’espère qu’il y aura d’autres buts. Le football c’est aussi l’envie. »

« Ce soir, c’était difficile et on y a cru, c’est notre force »

Sur une rencontre à élimination directe, la « chance » fait aussi partie du scénario. Madagascar a saisi la sienne. Par deux fois, les hommes de Nicolas Dupuis ont mené, mais la RDC n’a jamais abdiqué. Cédric Bakambu a égalisé (1-1, 21e) et Chancel Mbemba, sur corner, a arraché la prolongation (2-2, 90e). La suite, tout le monde la connaît.

« Ce soir, c’était difficile et on y a cru, c’est notre force. On a confiance en nos partenaires », avance Romain Métanire, qui était « serein » lors de la séance des tirs au but. « On était venu pour se qualifier en huitièmes de finale et on passe en quarts », explique le joueur du Minnesota United Football Club aux États-Unis.

« Ce soir, on ne réalise pas. Mais je sais que l’on n’est plus les Petits Poucets », conclut Thomas Fontaine du Stade de Reims.

print

Partagez

shares