home Politique, RD Congo, Société POLITIQUE : Nouveau Gouverneur Jean Maweja Muteba, un espoir pour le Kasaï-Oriental ?

POLITIQUE : Nouveau Gouverneur Jean Maweja Muteba, un espoir pour le Kasaï-Oriental ?

C’est une nouvelle page de l’histoire politique du Kasaï-Oriental qui va s’ouvrir après l’élection de Jean Maweja Muteba dit « Junes Mao » comme nouveau gouverneur bientôt en fonction à la tête de la province diamantifère du pays.

Ce changement majeur avec l’avènement d’un opposant met fin à plus d’une décennie du pouvoir de l’ancien régime et de son parti majoritaire dans le pays et dans cette province, le PPRD incarné jadis par Alphonse Ngoyi Kasanji devenu sénateur.

Issu de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le parti politique du président de la République Félix Antoine Tshisekedi ; l’élection de Maweja comme un des rares gouverneurs de l’opposition est un couronnement d’une « fidélité » dans le combat politique de l’homme apprend-on.

« Militant de la base » selon les sources d’AFRIWAVE.COM, le businessman devenu politique aura été de toutes les péripéties aux côtés de feu Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, légendaire président du premier parti de l’opposition politique depuis des décennies. Mais également qu’il l’est demeuré à côté du fils Félix Tshisekedi devenu chef de l’Etat.

Des défis colossaux…

Au nombre des défis qui attendent le nouveau gouverneur et chef politique de la province figurent le « quotidien » d’une population abandonnée depuis des années avec les questions d’eau, d’électricité et de survie qui constituent un casse-tête…

A cela s’ajoute-il la remise en état des infrastructures de base provinciales, notamment les routes urbaines principales et celles intérieures secondaires qui n’existent presque plus. La question de l’insécurité grandissante comme dans le reste du pays étant aussi prioritaire au bénéfice de la même population.  

Il y a aussi la problématique des têtes d’érosions et autres ravins qui menacent géographiquement l’existence même de la ville de Mbuji-Mayi construite sur le sous-bassement minier du diamant qui a fait la réputation de la province du Kasaï-Oriental.

Selon une source bien informée, Maweja qui est un « homme de terrain et qui connait les difficultés de ses concitoyens saura faire face avec l’aide, l’assistance et le concours de tous ; contrairement aux années de l’hégémonie PPRD » avec l’ancien gouverneur.

En effet, selon une autre source proche de la grande société de la place la Minière de Bakwanga (MIBA), Maweja à l’époque et en amour de sa province ; avait à un moment proposé de donner « 5  millions » des dollars US à la MIBA pour un soutien à son programme d’urgence. Un geste fort qui n’avait  jamais été envisagé par aucun Kasaïen de l’intérieur comme de l’extérieur du pays, intellectuel ou non.

En réponse à ce soutien, ce fut un refus catégorique de la société diamantifère au titre que « Junes Mao » comme l’appelle ses intimes n’était pas « une banque » ; « une réaction sûrement politique vu que Maweja était de l’UDPS, un parti pourfendeur de l’ancien régime » estime cette même source. Aujourd’hui la même société n’a-t-elle pas accepté un prêt de la Gécamines qui n’est pas une banque non plus et du même montant au titre d’achat de son nouveau matériel de production ?   

Pour un connaisseur de la scène politique Kasaïenne approché par AFRIWAVE.COM, « Maweja a donc aujourd’hui non seulement le bénéfice du doute, mais les faveurs de sa population avec laquelle il reste intimement lié pour un lendemain certainement meilleur et au-dessus de difficultés de la dernière décennie ».

Selon toujours la même source précitée, avec l’avènement de Jean Maweja ; « l’occasion est ainsi donnée à toutes les filles et tous les fils du Kasaï Oriental, hub (centre de départ) du développement du grand Kasaï de faire preuve de leur capacité à se surmonter.

Ainsi des propositions pour un nouveau style de management provincial seraient en cours d’élaboration pour donner des coudées franches à Maweja dans sa gouvernance. Présenté par certains comme un « politique faible », en véritable homme d’affaires qui a réussi et un redoutable combattant ; l’homme paraît une véritable « opportunité » pour le bien-être et le succès du peuple de son Kasaï-Oriental. 

Roger DIKU

print

Partagez

shares