home Politique, RD Congo, Société Elections à Beni-Butembo : Un vote calme mais émaillé des pannes techniques

Elections à Beni-Butembo : Un vote calme mais émaillé des pannes techniques

Les électeurs de Butembo-Beni au Nord-Kivu et Yumbi dans le Mai-Ndombe ont été appelés aux urnes hier dimanche 31 mars 2019 pour élire leurs députés provinciaux et nationaux. La campagne électorale s’est terminée le 29 mars et le décor était planté jusqu’au matin du dimanche. L’engouement a été observé dès la matinée devant les bureaux de vote mais dès le début, les pannes techniques ont été enregistrées.

A 7h00’, les agents électoraux étaient aux bureaux de vote. Les électeurs aussi avec un engouement observé au fur et en mesure, surtout après les premières messes matinales. Dans plus de 80% de bureaux, la grande difficulté a été de retrouver son nom sur la liste des électeurs. Curieusement, la majorité d’électeurs n’étaient pas passés voir leurs noms affichés devant les bureaux de vote, listes pourtant affichées selon l’ordre alphabétique !

Au centre de vote situé à l’Institut Kambali à Butembo, deux pannes de machines ont été enregistrées. Dans celui de l’Ecole Primaire Kitatumba, à Kitatumba ; du moins pour l’avant midi, les choses ont marché normalement. A l’Institut Mihake, quatre machines à voter sont tombées en panne, les électeurs ayant passé quelques heures avant de voter. Découragés, certains avaient simplement jugé bon de rentrer à la maison.

Dans d’autres centres par contre, une ou deux machines bloquaient lors de l’introduction du bulletin de vote. Mais ces pannes étaient aussitôt résolues par les opérateurs techniques, mais pour certains cas, les machines tombées en panne ont été remplacées par celles gardées en réserve.

A part ces incidents techniques, un autre événement a été rapporté. Au centre de vote de Katsya, dans la commune de Kimemi, trois témoins de candidats ont été arrêtés par la police. Deux d’entre eux sont accusés d’avoir battu campagne en faveur de leurs candidats en plein bureau de vote. Au centre de vote de Nderembi, dans la commune Mususa, un autre témoin est accusé d’avoir tenté de voter deux fois.

Insouciance vis-à-vis des risques de contamination

Dans la plupart des centres de vote, comme si la routine s’était installé ; il n’y avait pas assez de précautions prises pour éviter la contamination à la Maladie à Virus Ebola. Juste un kit de lave-mains, laissé sans maître. Sur les files, la distance recommandée entre les personnes n’était pas non plus respectée.

La plupart d’électeurs ignoraient même l’existence de ces kits de lave-mains.  A l’intérieur des bureaux de vote, juste un ou deux bouteilles de gèle alcoolisé pour les électeurs. En tout cas la contamination à la Maladie à Virus Ebola n’était pas une préoccupation pour les électeurs autant pour les agents électoraux dans la plupart des centres de vote.

Tout compte fait, les élections se sont passées dans un calme et sans incidents majeurs. La confiance, même si elle n’exclut pas le contrôle, était perceptible aux yeux des électeurs. « Nous ne craignons rien du vol. Les choses sont claires, les témoins ne sont pas agités. Ils ont aussi confiance… », s’est félicitée une sexagénaire qui venait de voter paisiblement.

Jack Katson Maliro

print

Partagez

shares