home Congo Brazza, Diaspora, Politique, RD Congo, Société Face à la Communauté RD Congo de Brazzaville : Tshisekedi insiste sur « la paix et la réconciliation nationales »

Face à la Communauté RD Congo de Brazzaville : Tshisekedi insiste sur « la paix et la réconciliation nationales »

Comme mercredi à Nairobi, le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi bien avant son retour à Kinshasa  cet-après-midi; a rencontré la communauté congolaise vivant à Brazzaville.

Un seul  message de sa part, la paix pour tous et la réconciliation de tous les fils et filles du Congo : « Nous voulons un Congo réconcilié. Le pouvoir que je souhaite mettre en place est pour tout le monde. Nous devons nous aimer et nous soutenir mutuellement car nous sommes les premiers responsables de notre malheur » a-t-il soutenu. Et de poursuivre : « Vous avez le droit d’avoir l’espoir et de vous réjouir. Notre politique sera basée sur l’amour du Congo ».

Une autre préoccupation de la diaspora congolaise en face du pays, le prix toujours élevé du passeport national. Et la réponse du chef de l’Etat : « Le prix du passeport sera revu nettement à la baisse ». Dans le même ordre d’idée, il a fait allusion à la future carte d’identité, un outil important dans le développement du pays : « Nous allons commencer par un recensement  de la population. C’est en suite que nous pourrions émettre des cartes d’identité. C’est important pour planifier notre développement ».

Parlant de la paix et la sécurité, Félix Tshisekedi a expliqué que ces questions font partie des priorités de sa gouvernance : « La priorité c’est la paix. On ne peut pas diriger ce pays en ayant une insécurité à l’Est et même dans les autres points. Tout le monde doit vivre heureux et en sécurité ».

Cette gouvernance politique devant passer par une lutte tout azimut contre la corruption : « Il y a environ 20 milliards de perte à cause de la corruption. Nous devons la combatte pour trouver les moyens de financer nos politiques notamment celui de l’éducation. L’école doit être obligatoire  et gratuite ».

Et au chef de l’Etat de préciser à propos de l’école : « D’ici septembre nous allons mettre en place des mesures pour supprimer la prime des parents dans nos écoles…Vous avez le droit d’avoir l’espoir et de vous réjouir. Notre politique est basée sur l’amour du Congo ».

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares