home Politique, RD Congo, Société KINSHASA : Le gouverneur Kimbuta interdit tout meeting des candidats président dans sa ville

KINSHASA : Le gouverneur Kimbuta interdit tout meeting des candidats président dans sa ville

A quatre jours de la date du triple scrutin législatif, présidentiel et provincial prévus le 23 décembre courant, c’est un simple communiqué officiel « lapidaire »signé le gouverneur de la ville-capitale et province de Kinshasa qui annonce la« suspension », mieux « l’interdiction » de toute activité politique du genre meeting populaire des candidats président de la République sur l’étendue de la ville.

Portant une incohérence de date car rendu publique le 19 alors qu’il est daté en bas de page du 18 décembre 2018, ledit document  stipule que cette mesure ne concerne pas « le recours aux médias  de l’ensemble des candidats présidents de la République ».

Pour justifier cette décision aux allures « liberticides », le gouverneur Kimbuta évoque « Plusieurs incidents ayant emmaillés la campagne des candidats président de la république », une dizaine des morts déjà à travers le pays.

Mais aussi des «renseignements en sa possession » qui attestent que dans tous les camps politiques des principaux candidats à la présidence de la république, des extrémistes se sont préparés et se préparent à une confrontation de rue dans la ville de Kinshasa lors des activités de campagne électorale ».

Pour cela, « Le gouvernement provincial de Kinshasa décide, pour des raisons impératifs, à dater de ce mercredi 18 décembre 2018, de la suspension, sur toute l’étendue de la capitale, des activités de campagne électorale des candidats présidents de la République, sans exception aucune » écrit-il.

Et de noter enfin de compte que c’est sur « recommandations des services compétents de la sécurisation du processus électoral et afin de prévenir tout trouble à l’ordre public et de permettre aux kinoises et kinois de participer pacifiquement à ce grand rendez-vous démocratique prévu le 23 décembre 2018 » que cette décision a été prise.

Faudra-t-il le souligner que la ville-capitale du pays est un bastion de l’opposition radicale contre tous les régimes qui se sont succédés depuis l’époque coloniale à Laurent et Joseph Kabila en passant par Mobutu.

De plus, les principaux candidats aujourd’hui préjudiciés de s’adresser à leurs supporters avaient tous prévus leur « bouquet final » dans la capitale frondeuse pour convaincre les derniers hésitants à leur cause.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares