home RD Congo, Société BENI : Maladie inconnue à Mangina, la peur et l’inquiétude gagnent du terrain !

BENI : Maladie inconnue à Mangina, la peur et l’inquiétude gagnent du terrain !

Une maladie inconnue et mystérieuse sévit dans l’entité de Beni et ses environs, causant inquiétude et panique dans la population.

Seize personnes sont déjà mortes de cette maladie au cours des deux dernières semaines dans la cité de Mangina comme l’indique Edgard Katembo Mateso, président de la coordination de la société civile du Nord-Kivu : « Cette maladie se manifeste par une fièvre, une diarrhée, des vomissements et du sang qui sort des narines. On a déjà enregistré 16 morts dont le plus récent remonte à dimanche, une femme décédée à Mangina. Nous sommes en train d’estimer que c’est grave et que les autorités devraient dire à la population de quelle maladie il s’agit et ce que l’on peut faire en termes de mécanismes de précautions ».

Cette maladie apparemment contagieuse se manifeste chez le patient par des vomissements et des diarrhées sanguinolentes causant la mort en quelques heures. Raison de l’alerte aux autorités sanitaires de la province sur cette maladie non encore identifiée afin que des mesures appropriées soient prises d’urgence.

L’Association Africaine pour la Défense des Droits de l’homme, ASADHO, avance le chiffre de 24 personnes atteintes par cette épidémie. Deux de ces victimes sont guéris de cette maladie inconnue, alors que 5 poursuivent des soins dans une structure sanitaire à Mangina, selon la même source.

Mesures pastorales urgentes   

Suite au déclenchement de cette maladie, c’est toute la paroisse de Mangina qui est en alerte. Le curé de cette entité décrit que les fidèles vivent dans la peur. L’abbé Emmanuel Ruhuvi joint au téléphone hier lundi 30 juillet 2018 évoque « certaines précautions pastorales » déjà prises pour se protéger de cette épidémie encore inconnue : « Il y a vingt cas de maladie sous observation dans des structures sanitaires. Les échantillons ont été envoyés aux laboratoires spécialisés à Kinshasa. Nous attendons les résultats. Mais nous avons constaté que la maladie est contagieuse. Il y a déjà quelques mécanismes de précautions pris notamment ne pas se toucher. Le reste, c’est aux spécialistes de nous dire », explique le Curé de Mangina.

Ne pas se saluer

Même dans l’Eglise, la paroisse a recommandé aux fidèles de ne pas entrer en contact physique et d’observer l’hygiène : « Quand il faut se souhaiter la paix à la messe, on ne se salue plus parce qu’on ne sait pas d’où vient le visiteur. Ce n’est pas une rumeur, les cas sont là », précise le curé Ruhuvi.

Jack Katson Maliro

print

Partagez

shares