home Burundi, Politique, Société Réfugiés burundais de Nakivale : « Nous sommes traqués par les Imbonerakure »

Réfugiés burundais de Nakivale : « Nous sommes traqués par les Imbonerakure »

Installés dans le camp de Nakivale en Ouganda ces réfugiés ne se sentent pas en sécurité. Certains d’entre eux accusent les Imbonerakure et des agents du Service National de Renseignement burundais de les pourchasser.

Écouter l’audio 02:15

« Le gouvernement Ougandais ne se soucie pas de notre situation », refugiés

Situé dans le sud-ouest de l’Ouganda, le camp de Nakivale accueille 85% des près de 40 000 réfugiés burundais établis en Ouganda en passant par la Tanzanie. Et au lieu d’être un havre de paix, ce camp serait devenu plutôt un îlot d’insécurité.

« Il y a des Imbonerakure qui se font passer pour des demandeurs d’asile afin de contrôler le mouvement des réfugiés visés. Ils font ensuite un rapport à leur supérieur avec l’adresse complète de la cible et ses mouvements. Des réfugiés sont par la suite arrêtés, enlevés et assassinés. Et il n’y a aucune de suite », témoigne un réfugié.

Un autre réfugié regrette l’indifférence des autorités ougandaises, face à cette situation. « Le gouvernement ougandais ne se soucie de rien. Quand un réfugié meurt c’est comme si c’était un chat qui mourait. Le pire, pour dénoncer tout cela et demander son transfert il faut avoir de l’argent sinon aucun service de l’État ne t’écoute », dit-il avec désolation.

Le démenti des autorités burundaises

La véracité de ces témoignages est réfutée par le premier vice-président du Burundi, Gaston Sindimwo. Il appelle ses compatriotes réfugiés dans la sous-région à rentrer dans leur pays. « Pour moi, c’est une machination des gens qui veulent ternir l’image de cette association. Vous avez suivi l’appel du président de la République, il a demandé à tous les réfugiés de rentrer au pays ».

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, que la DW a joint se veut plutôt optimiste. « En collaboration avec les autorités ougandaises, nous veillons à la sécurité de ces réfugiés », nous a déclaré Andrew Mbogori, l’un des responsables du HCR en Ouganda.

Article à lire sur : Réfugiés burundais de Nakivale : « Nous sommes traqués par les Imbonerakure » https://www.dw.com/fr/r%C3%A9fugi%C3%A9s-burundais-de-nakivale-nous-sommes-traqu%C3%A9s-par-les-imbonerakure/a-44719522

print

Partagez

shares