home Politique, RD Congo, Société RDC 30 juin 2017 : Chronique d’une journée commémorative à travers le pays et dans la diaspora

RDC 30 juin 2017 : Chronique d’une journée commémorative à travers le pays et dans la diaspora

Aucunes commémorations officielles mais diverses fortunes. En l’absence de toutes commémorations officielles en ce 30 juin 2017, jour marquant le 57ème anniversaire de l’indépendance nationale, le pays a connu divers moments. Aux manifestations dispersées et interdites pour cause de sécurité, aux autres non autorisées mais plus ou moins tolérées, tous et chacun ont eu leur part.

Les Mouvements citoyens et des Jeunes avec la Société civile qui se sont distingués à travers le pays. Fer de lance de la contestation citoyenne La LUCHA (Lutte pour le Changement) s’est distinguée. De Bruxelles à Paris en passant par Rome et le pays tout entier, le peuple congolais a vibré pour un espoir nouveau.

Quelques violences déplorables ont été signalées par-ci par-là dans le pays où affrontements avec la police et destructions inutiles et méchantes ont eu lieu.  Voulant faire son bilan d’une journée, avec ses correspondants à travers le pays, la Rédaction de www.afriwave.com a sélectionné quelques images et moments forts que nous publions ici pour nos lecteurs.

Province-capitale Kinshasa : La conférence sur la mobilisation citoyenne pour un retour à l’ordre constitutionnel organisée par le Collectif d’Action de la Société Civile (CASC) a été interdite et dispersée. Au moins sept militants de la Société civile ont été interpellés, amenés au poste de police de la commune de Lingwala où devait se tenir la manifestation. Et la raison invoquée par les autorités : la sécurité. Selon la police, ces militants seront incessamment relâchés.

INTERVENTION DU DR DENIS MUKWEGE


Province du Nord-Kivu

Goma : Un #concert citoyen avec les groupes musicaux de la place ayant pour thème Débout Congolais a été organisé dans la capitale provinciale en collaboration avec La LUCHA à Goma avec le #CASC avec parmi les musiciens prestataires, Anderson Mukwe, Pinokio et Black Man Bausi. Nous voulons les elections clamaient-ils tous en phase avec des milliers des jeunes au point levé. Retransmis en live sur périscope, il peut être revu sur le compte Twitter de Fred Bauma @fredbauma90.

Mention spéciale à la PNC de #Goma qui a sécurisé le concert #DéboutCongolais, sans aucun incident se sont félicités les organisateurs de La LUCHA. Merci à la police qui a assuré la sécurité, aux musiciens, aux Congolais. #30Juin

Bunia : #30Juin: à #Bunia, distribution de plus de 2000 tracts dans 4 paroisses à la sortie de la messe avec comme message principal : #DeboutCongolais #PouvoirYaPeuple #ByeByeKabila2017

Sake : situé à 20 km au Nord-Ouest de Goma la capitale provinciale, une banderole de La LUCHA a fait son apparition sur une pilonne d’antenne relai pour téléphone. Elle rappelle qu’il reste 6 mois avant le 19 décembre 2017 et que le compte à rebours a commencé et qu’il sera le dernier.

Province du Sud-Kivu

Ile d’Idwji : A la demande de La LUCHA, une messe d’actions de grâce en mémoire victimes de massacres au #Kasaï et à #Beni ainsi que pour la justice a été célébré.

Province de Lomami

Lubao : On déplore des violences de et avec la population locale qui a saccagé et incendié les bureaux de l’Etat en protestation contre et aux cris de Kabila dehors.

Province de l’Equateur

Mbandaka : les membres du Collectif des Associations de la Société Civile (CASC) ont mené une marche de la mobilisation citoyenne pour dire NON à toute tentative du référendum ou blocage du processus électoral.

Rome/ Italie : Stop aux massacres en RDC (Stop Massacro in RDC !), Plus Jamais ! (Ma ! Piu !) était le mot d’ordre de la communauté congolaise de l’Italie qui s’est retrouvée à Rome pour une manifestation devant le Parlement. Les congolais se sont réunis pour  dire NON à toute tentative de nouvelle dictature dans le pays et exiger la tenue de l’élection présidentielle sans Joseph Kabila à la fin de cette année 2017.

 

 

 

 

 

 

print

Partagez

shares