home Diaspora, Politique, RD Congo, Régions Dynamique de l’opposition : deux jours de convention à Notre Dame de Fatima

Dynamique de l’opposition : deux jours de convention à Notre Dame de Fatima

C’est dans la salle Notre Dame de Fatima dans la commune de la Gombe que la Dynamique pour l’action de l’opposition a ouvert sa 2ème Convention ce matin du 14 mars 2017. Sous la direction de son modérateur Martin Madidi Fayulu qu’entourait Claudel Lubaya et deux jours durant, soit du 14 au 15 mars 2017, les Associations de la Société civile et autres Partis politiques membres de cette plate-forme (aujourd’hui scindée en deux ailes) devront réfléchir autour du thème sur la Réaffirmation de l’identité et du rôle de la Dynamique de l’opposition dans le combat du peuple congolais pour l’alternance en RDC.

Selon les organisateurs, cette convention devra réfléchir sur l’organisation et son fonctionnement actuel, sur le cadre qui la régit, mais aussi sur le bilan de sa lutte depuis sa création jusqu’à ce jour. Egalement l’attention devra être portée sur la requalification de l’action de la Dynamique afin de mieux se positionner par rapport aux enjeux présents et à venir explique Martin Fayulu dans son discours d’ouverture des travaux.

Après avoir rendu un vibrant hommage à feu le président de l’UDPS et du Rassemblement (Rassop) Etienne Tshisekedi décédé le 1er février dernier à Bruxelles, la Dynamique a promis l’intensification de son apport dans la mise en œuvre de l’Accord Politique global et Inclusif du centre Interdiocésain du 31 décembre 2016. Mais aussi mis en exergue le fait qu’à la fin des travaux, une résolution marquera la détermination de la dynamique à défendre ces acquis.

Évoquant les grandes lignes dudit Accord, Martin Fayulu a insisté sur le fait que le président Joseph Kabila devra partir tout en rappelant que si l’Accord n’est pas appliqué, la rue va gronder. Ce que le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication Lambert Mende considère comme une posture relevant de l’irrationnel, la balle étant dans le camp de la CENCO, la seule instance habilitée à donner le go en vue de la reprise des pourparlers autour de l’Arrangement Particulier (AP) censé permettre la mise en œuvre de l’Accord politique de la Saint Sylvestre.

Cette convention intervient en un moment crucial où cette plate-forme connait une turbulence depuis janvier dernier. Un schisme l’a fait éclater en deux ailes qui se disputent «le nom et la marque» Dynamique au détriment de ce qui devrait être leur combat : l’alternance. Il en est de même pour le Rassemblement (Rassop), la méga plate-forme à laquelle appartient la Dynamique de l’opposition en proie à une guerre de leadership entre trois tendances. La CENCO a pour sa part déclaré ne reconnaître que le Rassemblement dirigé par Félix Tshisekedi comme son seul répondant jusqu’à preuve du contraire. C’est également ce dernier qui a le soutien de la Dynamique de l’opposition.

 

https://www.facebook.com/100009770195054/videos/436160193386317/

print

Partagez

shares