home Diaspora, Politique, RD Congo, Régions Belgique – RDC : Aubin Minaku chez Didier Rynders

Belgique – RDC : Aubin Minaku chez Didier Rynders

Poursuivant son périple européen, le président de l’Assemblée Nationale et SG du PPRD, le parti de la majorité présidentielle de Joseph Kabila,  Aubin Minaku a rencontré aujourd’hui 13 mars 2017 à Bruxelles Didier Rynders; Vice-premier ministre et Ministre des Affaires Etrangères. Au menu des discussions entre les deux responsables, l’application de l’Accord Politique Global et Inclusif négocié sous l’égide de la CENCO et signé le 31 décembre 2016. L’Arrangement Particulier (AP), texte additif et explicatif pour la mise en œuvre dudit Accord traîne à être signé entre les parties alors que l’organisation des élections fixées en fin d’année 2017 approche à vitesse grand V. Et pour cause, les divergences de vue et d’interprétation des textes quant aux modalités de la désignation et de la nomination d’un premier ministre issu de l’opposition du Rassemblement (Rassop).

Avec son hôte congolais, le chef de la diplomatie belge a également évoqué la situation dans les cinq provinces de l’espace Kasaï où sévit depuis août 2015 une violence larvée entre les présumés miliciens du feu chef coutumier Kamuina Nsapu et les forces de l’ordre. A ce jour, plus de 400 personnes auraient été tuées et des milliers d’autres déplacés dans cette espace du centre du pays. De Tshimbulu à Kananga, de Dibaya à Kabeya Kamuanga, de Tshikapa à Muene-Ditu en passant par Muanza Lomba, la tension demeure plus que tendue au point que les forces de l’Onu au travers de la Monusco commence à déployer dans la région.

didier reynders‏Compte certifié @dreynders  Entretien avec @MinakuAubin , Président de l’Assemblée Nationale de la #RDC : accord de la St Sylvestre, #Kasaï, situation économique..

La non application de l’Accord de la Saint Sylvestre, la violence récurrente dans les Kasaï font même planer la menace des nouvelles sanctions internationales à l’encontre du pouvoir de Kinshasa. La Belgique, la France, les USA et L’Union Européenne voir le Vatican étant de ceux qui en appellent à des enquêtes internationales sur ces violences où des graves soupçons pèsent sur les forces de l’ordre (l’armée et la police) des bavures sur des civils désarmés et par terre.

Dans un contexte tendu que traverse le pays, la Belgique a multiplié des rencontres avec les acteurs politiques congolais. Le 10 février 2017 alors qu’Etienne Tshisekedi venait de décéder à Bruxelles le 1er février, Didier Rynders recevait Félix Tshisekedi en compagnie de Moise Katumbi. Quelques jours auparavant, c’était le chef de la diplomatie du gouvernement Badibanga, Léonard She Okitundu qui était de passage à la Rue des Petites Carmes. Les Eveques de la CENCO de retour d’un voyage à Genève sont également passés le mois de février dans les bureaux de Didier Rynders pour discuter de la situation du pays.

print

Partagez

shares