home Politique, RD Congo, Régions Justin Bitakwira sur RTVS1 : la tête de Samy Badibanga coûtera chère à la CENCO

Justin Bitakwira sur RTVS1 : la tête de Samy Badibanga coûtera chère à la CENCO

Il est ministre des Relations avec le Parlement dans le gouvernement d’Union nationale de Samy Badibanga. Spécialiste des petites phrases qu’on lui reconnait et qui parfois sont mal dites ou mal pensées, il est président d’un petit parti politique dénommé L’Alliance pour la République et la Conscience Nationale pour le compte duquel il est devenu ministre. Lui, c’est Justin Bitakwira,  le petit-fils de sa grand-mère qui menaçait de maudire le dialogue de la Cité de l’OUA sous Edem Kodjo si son nom n’était pas repris sur la liste des participants.

Sentant une fin certaine et proche, il faut faire gros dos. Pour sa dernière sortie sur RTSV1, le député du Nord-Kivu entouré de ses collègues ministres Clément Kanku, Marie-Ange Mushobekwa, Willy Mishiki annonce ses oukases. Et c’est à la CENCO qu’il s’en réserve ses missiles dans une truculence qu’on lui connait, il déclare urbi et turbi que la tête de Samy Badibanga coûtera chère à la CENCO….le gouvernement de son Excellence Mr Samy Badibanga auquel il appartient ne démissionnera pas quoi qu’il en arrive. Ses flèches sont aussi destinées à ses amis du gouvernement Azarias Ruberwa, Jean-Lucien Bussa et José Makila qui ont rejoint «Le Palais de la CENCO» dixit Bitakwira qui n’est pas le match retour après le match aller de la Cité de l’OUA.

Justin BITAKWIRA et sa grand-mère : Le duo touchant partage des moments privilégiés avec SAMY BADIBANGA . Ça valait le coup d'attendre ! Un mois après la sortie de" SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE" , Justin BITAKWIRA dévoile enfin le clip du titre "JE NE DÉMISSIONNE PAS ,JE NE DÉMISSIONNE PAS " , extrait de la bande originale du film et interprété par Les UNANA/KABILISTES/DESERTEURS etc.., clement KANKU ,etc.., le groupe qu'il forme avec son pote Willy MISHIKI .

Posted by Patrick Kapela on Thursday, January 26, 2017

Même s’il ne le cite pas en parlant du capitaine de l’équipe, l’on comprend que c’est à son ancien président Vital Kamerhe qu’il s’en prend alors que ce dernier vient d’être reconduit Chef de file de l’Opposition Signataire de l’Accord de la Cité de l’Union Africaine pour la Négociation directe de la CENCO et José Makila son adjoint. A Etienne Tshisekedi dont il reconnait au moins la force sans l’avouer publiquement, Bitakwira compare sa popularité qui ne pas les unités d’un téléphone qu’il a transféré à chaque membres du Rassemblement…pour se faire élire demain…Jamais…nous pesons plus que le Rassemblement, dix fois…

Mettant en cause la Négociation du Centre Interdiocésain qualifiée «d’un accord verbal» entre Joseph Kabila et les Évêques contrairement au dialogue de la Cité de l’OUA dont le fondement est juridique, Bitakwira explique qu’il attend que les prêtres en finissent avec le Rassemblement pour enfin revenir à eux comme ils sont décidés l’existence de deux Quartiers Généraux. Un véritable cas d’école dont on se demande s’il faut en pleurer ou en rire !

print

Partagez

shares