home Diaspora, Perspectives, Politique, RD Congo, Régions, Société Claudel André Lubaya nouveau Modérateur de la Dynamique de l’Opposition

Claudel André Lubaya nouveau Modérateur de la Dynamique de l’Opposition

Claude André Lubaya, a été désigné mardi 17 janvier 2017 courant nouveau Modérateur de la Dynamique de l’opposition, plateforme au sein de laquelle siège son parti l’Union Démocratique Africaine, UDA-Originelle. Et ce, dans le cadre de la rotation mensuelle à la tête de la Dynamique pour l’unité de l’action en remplacement de Gilbert Kiakwama Kia Kiziki.

Alors que le Rassemblement semble être malmené dans la Discussion directe de la CENCO sur l’Arrangement Particulier (AP) pour la mise en œuvre de l’Accord Politique Global et Inclusif du 31 décembre 2016, l’attitude de certains cadors de la Dynamique de l’opposition pose des interrogations. Notamment sur leur sincérité dans leur appartenance à la grande plateforme du Rassemblement autour de son président du Conseil des Sages Etienne Tshisekedi. Ces politiques ne seraient-ils entrain de faire le jeu de la Majorité Présidentielle qui retarde les négociations en vue de gagner du temps et faire apparaître in fine Le Rassemblement comme étant incapable de s’organiser ?

Dès sa première déclaration, Lubaya explique : «Je prends les commandes de la Dynamique à une date historique de notre pays, le 17 janvier et je vais me décharger le 16 février encore une date historique de la démocratie dans notre pays. Je place cette modération sur le signe de la continuation de la lutte du peuple et de la Dynamique. La Dynamique doit continuer à vivre, et poursuivre le combat pour l’instauration de la véritable démocratie. La Dynamique doit continuer à exercer une pression sur la machine du pouvoir afin qu’il conduise le peuple à la victoire suprême, l’organisation des élections», tout en promettant sa totale implication dans le règlement des différends qui rongent ce regroupement politique

Lubaya n’a pas manqué de rappeler les conditions et les dates de sa prise en charge de la modération au sein de la Dynamique comme la fin de sa mission le 16 février prochain. Pour l’histoire, le 17 janvier 1961 fut le jour de l’assassinat du symbole de l’indépendance le premier ministre Patrice-Émery Lumumba. Le 16 février 1990, les chrétiens catholiques tombaient sous les balles de la dictature de Mobutu pour exiger la réouverture de la Conférence nationale Souveraine (CNS) autoritairement fermée avec force par Jean Nguz. C’est le sang de ces martyrs qui  continue d’irriguer le combat d’aujourd’hui pour un nouveau Congo auquel tous aspirent estime-t-il.

A ceux qui lui prêteraient un agenda caché ou des ambitions personnelles il répond que ni ambition personnelle, ni positionnement ne font partie de son agenda. Son seul défi demeurant la redynamisation des activités de la Dynamique de l’Opposition mais également la discipline dans la prise de parole publique de ses membres qui se sont illustré par une cacophonie lorsqu’il s’était agi de la de désignation du futur premier ministre. Et de confirmer que le plus dur pour nous, c’est d’assurer le maintien à la Dynamique de sa cohésion interne, reconnaître le travail effectué depuis sa création en janvier 2015 et faire avancer les choses.

La Dynamique de l’Opposition serait-elle devenue la machine à perdre de l’opposition?

La Dynamique de l’Opposition serait-elle devenue la machine à perdre de l’opposition et du Rassemblement ? C’est la grande interrogation de tous ceux qui ne comprennent pas comment peut-on se dire proche de Tshisekedi et en même temps attaquer ceux de ses compagnons se demande un membre de la Dynamique sous anonymat ?

Cette réflexion s’explique par une certaine agitation constatée lors de la désignation du nouveau Modérateur à la tête de la plateforme. Une vraie-fausse polémique a éclatée au sein de cette structure entre pros et anti Lubaya qui soupçonnerait en lui une supposée proximité avec Moïse Katumbi et des ambitions pour un positionnement personnel en prévision de la formation du futur gouvernement. En tête des soutiens de cette thèse certains cadors de la Dynamique pour qui Lubaya serait là pour «exécuter le plan de ceux qui sont en Europe. Nous ne sommes pas dans cette logique, notre modérateur s’appelle Gilbert Kiakwama» disent-ils.

Heureusement que Lubaya n’a pas que des détracteurs mais aussi des soutiens à l’instar Mwalimu, le bras droit de Martin Fayulu d’Ecide, le professeur Kalele ou encore Tatcher Lusamba. Depuis sa prise de fonction, un seul leitmotiv l’anime : assurer la cohésion et l’unité de l’opposition face aux défis  en face  comme il l’affirme sur son compte Twitter officiel : LUBAYA Mwena Congo ‏@LUBAYAMwenCongo  Fer de lance de la lutte du peuple, la Dynamique ne tombera pas et n’implosera pas. Nous en assurerons la cohésion et l’unité face aux défis.

 

 

print

Partagez

shares