home Politique, RD Congo, Régions Rencontre Groupe de Soutien à la Facilitation au Dialogue et Opposition à Bruxelles

Rencontre Groupe de Soutien à la Facilitation au Dialogue et Opposition à Bruxelles

Le Groupe de Soutien à la Facilitation au Dialogue politique national inclusif en RD Congo présidé par le togolais Edem Kodjo a rencontré samedi 9 juillet 2012 à Bruxelles une délégation de l’opposition politique congolaise et Le Rassemblement. Il s’agissait de la première rencontre entre les parties en présence : Le Rassemblement ayant vu jour à l’issu du Conclave des Forces Politiques et Sociales acquises au Changement de la RD Congo le 9 juin 2012 à Genval en Belgique et le Groupe de Soutien à la suite de sa réunion inaugurale tenue à Addis-Abeba le lundi 4 juillet 2016.

Côté Groupe de Soutien on notait la présence du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, l’algérien Smail Chergui, de l’Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, Said Djinnit, et du Directeur Général pour l’Afrique de l’Union Européenne, Koen Vervaeke. Pour le Rassemblement, le président de son  Comité des Sages Etienne Tshisekedi secondé par un des membres de ce Comité Antoine Katebe Katoto et pour Le Rassemblement Olivier Kamitatu (ARC) et Martin Fayulu (Ecidé). Félix Tshilombo Tshisekedi, Secrétaire National aux Relations Extérieures de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ainsi que quelques membres du Cabinet du Président Tshisekedi assistaient également à cette rencontre.

Le communiqué final

communique-presse2communique-presse

En voir plus

Réaffirmant ses conditions contenues dans son Engagement signé à Genval du côté Rassemblement et tenant à trouver une issue au blocage sur terrain en RD Congo pour Le Groupe de Soutien à la Facilitation au Dialogue, un communiqué final commun a sanctionné la rencontre et qui stipule : «L’entretien a porté sur les conditions à créer pour le lancement du dialogue national et a confirmé l’attachement à la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies et au respect de la Constitution dans la recherche d’une solution. Les représentants de l’opposition ont exprimé leur soutien au dialogue facilité par l’Union Africaine, avec l’appui du Groupe de Soutien, tout en insistant sur la mise en place de mesures d’équité, de sécurité et d’apaisement, telles que la libération de prisonniers politiques. La délégation du groupe de soutien s’est engagée à œuvrer dans ce sens. La discussion a aussi porté sur le rôle du groupe de soutien que le comité des sages a souhaité voir activement impliqué dans la facilitation. Les deux parties ont convenu de la nécessité du lancement du dialogue dans les meilleurs délais dès la fin du mois de juillet» comme le note le communiqué final de la rencontre.

Connectés comme jamais, les politiques congolais ne manquent plus aujourd’hui de communiquer en live ou quelques instants après leurs rencontres pour tenir informé l’opinion. C’est du reste ce qu’ont fait Martin Fayulu et Olivier Kamitatu sur leurs comptes Twitter officiels durant et après la rencontre de Bruxelles : Martin FAYULU a écrit : Échanges fructueux entre la délégation de la Communauté Internationale conduite par le Commissaire S. Chergui et celle du Rassemblement.‪#‎RASSEMBLEMENT

Olivier Kamitatu ‏@OlivierKamitatu  9 juil.

Le Rassemblement s’engage dans un travail d’équipe pour la mise en œuvre des engagements souscrits à Genval

print

Partagez

shares