home Politique, RD Congo, Régions Baudouin Banza Mukalay Sungu est mort !

Baudouin Banza Mukalay Sungu est mort !

Baudouin Banza Mukalay Sungu, Ministre de la Culture et des Arts du gouvernement Matata Ponyo a tiré sa dernière révérence. C’était au soir du 14 mai courant à l’âge de 63 ans aux Cliniques Ngaliema Center de Kinshasa. Malade depuis un certain temps et en voie d’évacuation sanitaire vers la Belgique pendant que son état de santé se dégradait, l’ancien ministre n’aura pas survécu à un malaise selon des sources bien informées. C’est par une intervention en direct sur la chaine publique de la Rtnc que le ministre de la communication du gouvernement Lambert Mende Omalanga a annoncé au pays tout entier la triste nouvelle : «J’ai le pénible devoir d’informer la nation du décès ce soir du 14 mai 2016 de notre ami, notre frère, notre collègue, le ministre de la Culture et des Arts, Banza Mukalay Sungu, qui est mort donc à la Clinique Ngaliema Center au moment où même le gouvernement s’apprêtait à l’évacuer a l’étranger par un avion médicalisé pour des soins médicaux appropriés que nécessitait l’aggravation de son état».
Le natif de Coquilhatville (Mbandaka) en 1953 dans l’ancienne province de l’Equateur est originaire de Malemba-Nkulu dans le Katanga (ex-Shaba) dont il fut l’élu au Conseil Législatif (parlement sous Mobutu) comme Commissaire du peuple (député) en 1982 puis en 1987. Diplômé en Langue et Littérature française de L’Université nationale du Zaïre (Unaza), Campus de Lubumbashi en 1979, il fut tour à tour enseignant et journaliste pigiste au journal Mjumbe avant de se consacrer totalement à la politique.
Au lendemain du discours de la démocratisation du 24 avril 1990 par le président Mobutu, ce jeune loup devint 1er Vice-président du Mpr-fait privé en remplacement de Nsinga Udjuu à l’issu d’un mini congrès éclair tenu à la Cité du parti de la N’Sele. Second personnage dans la hiérarchie du parti après le président Mobutu, il sera membre de presque tous les gouvernements entre 1990 à 1992 et restera à la tête du Mpr-fait privé jusqu’au 17 mai 1997 avec le renversement du régime Mobutu par Laurent-Désiré Kabila et son Afdl.
En fuite en exil comme la majorité des dignitaires sous Mobutu, Banza Mukaly refait surface au sein de la rébellion armée contre Laurent-Désiré Kabila du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD-Goma). Au lendemain du Dialogue Inter congolais de Sun City en Afrique du Sud (2002-2003), il sera désigné Président du Conseil d’Administration à l’Institut National de Sécurité Social (INSS) dans le cadre du Régime 1+4. Quelques années plus tard, il prendra ses distances avec le RCD-Goma à la fin de la transition pour créer son propre parti politique, l’Union pour le Développement du Congo (Udeco) et rejoindre la majorité présidentielle de Joseph Kabila.
Ministre de la Coopération Internationale durant la transition 1+4 entre 2003-2006, il redevint ministre de la Jeunesse, Sports en avril 2012. En décembre 2014, il sera chargé uniquement de la culture et des Arts jusqu’à sa mort en mai 2016. C’est sa conduite que le ministère de la Culture et des Arts a organisé les obsèques de Marie Misamu en janvier 2016 et de Papa Wemba en mai 2016.

print

Partagez

shares