home Diaspora, Régions Diaspora : Roger Okita Lussamaki, un congolais devenu politique suisse !

Diaspora : Roger Okita Lussamaki, un congolais devenu politique suisse !

Rien ne le prédestinait à une telle carrière, ni à une installation définitive en Europe et faire de la politique active un jour. Et ce, à des milliers de kilomètres de son Congo natal. Il avait pourtant plutôt embrassé un de nobles métiers qui existent : le journalisme. Lui, c’est Okita Roger Lussamaki, journaliste congolais Rd diplômé de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information (ISTI) devenu IFASIC.

Comme bon nombre de ses compatriotes ayant choisi de quitter le pays natal pour des raisons politiques, il explique «avoir aussi connu la galère avant de réussir et de s’engager dans une nouvelle voie de la politique». Le parcours d’intégration en Suisse demeure l’un de plus restreignant de l’Europe Occidentale. Car, de l’obtention d’un visa permanent d’établissement à l’acquisition de la nationalité helvète pour s’engager en politique, il lui aura fallu 15 ans. Nombre d’années durant lesquelles Roger Lussamaki n’a jamais dormi sur sa couche. Ancien du journal La Semaine mais aussi Directeur de Publication au Groupe de presse Forum des As de Kinshasa Matete, il a continué en Suisse à pratiquer son métier de journaliste. D’abord en mettant sur pied un mensuel de 12 pages titré «Le Requérant» puis faisant des piges par-ci par-là, avant de se fixer depuis 2010 dans le journal «Le Point Chablais».

De ses origines congolaises, il ne «renie rien» confie-t-il à www.Afriwave.com et de fois il a le «blues du pays» car la chaleur de la mère patrie lui manque. Au nombre d’inoubliables souvenirs du pays, il se rappelle de sa participation aux Assises de la Conférence Nationale Souveraine (CNS) des années 1990 au sein de la corporation des journalistes et des médias de l’époque. Conférence qu’il considère comme «le fondement de la nouvelle démocratie tant voulue et derrière laquelle son Congo natal continue de courir jusqu’à ce jour». Défenseur acharné du droit des peuples à décider eux-mêmes de leur devenir et des Droits humains, il a fini par succomber à l’appel de la politique. Et ce, en entamant une nouvelle carrière dans sa vie : participé à la gestion de la cité dans le pays qui l’a accueilli avec ses enfants. Né le 9 juin en 1960, dans la province du Bandundu, ce père de famille nombreuse est un homme épanoui.

Installé en Suisse Romande depuis 15 ans, il a été élu le 28 février 2016 en qualité de Conseiller Communal de la ville d’Aigle dans le Canton de Vaud sur la liste du parti socialiste. Démocrate convaincu, il dit «s’engager à servir le peuple suisse selon les prescrits de la République». Ce qui ne l’empêche d’avoir une forte pensée pour son Congo RD natal dont il se veut un lobbyiste pour la progression de la cause de démocratie.

La famille, les amis, et le pays lui manquent terriblement qu’il espère y retourner dès que les conditions politiques les lui permettront. En y songeant de contribuer aux questions du développement humain et y apporter les acquis de ce qu’il aura appris en politique sur le terrain et à l’université de Lausanne car détenteur d’un master en Sciences Politiques depuis 2013. Fier de son parcours, il tient à ses deux facettes, celle du journaliste et celle du militant politique socialiste en Suisse.

print

Partagez

shares