home Politique, RD Congo RDC : Victime de la bavure des forces de l’ordre et de sécurité à Kinshasa, elle remercie pourtant Tshibala

RDC : Victime de la bavure des forces de l’ordre et de sécurité à Kinshasa, elle remercie pourtant Tshibala

C’est seulement par écrit qu’elle s’exprime désormais car ne pouvant faire usage de sa bouche comme à l’accoutumé. Elle c’est Mlle Dorcas Makaya, cette jeune fille de 18 ans victime d’une bavure des forces de l’ordre et de sécurité en date du 31 décembre 2017.  Elève en 6ème année Littéraire au Complexe scolaire Saints Famille à Righini dans la commune de Lemba, elle a reçu une balle dans la tempe qui est ressortie par la bouche le jour de la marche initiée par les laïcs chrétiens catholiques alors qu’elle partait chercher du pain selon ses propres écrits.

Alors qu’elle était entre la vie et la mort, elle est aujourd’hui hors de danger selon ses médecins soignants des Cliniques Universitaires du Mont-Amba. Ayant perdue une bonne partie de ses dents et l’usage de sa langue, sa famille avait lancé un appel au secours à la recherche des moyens financiers pour une chirurgie faciale réparatrice qui s’avère très coûteuse.

Un véritable élan de solidarité s’était dès lors manifesté à travers le monde pour lui venir en aide. Depuis Bruxelles en Belgique, un appel lancé par les Groupe Epiphanie des prêtres congolais lors de la messe du samedi 6 janvier 2018 aurait trouvé écho auprès d’une famille prête à l’accueillir pour des soins appropriés ainsi qu’un accompagnateur familial.

C’est aussi le moment choisi par le gouvernement pour se faire voir via sa ministre des Droits Humains en rendant visite à la victime collatérale de la répression policière dans sa chambre d’hospitalisation. Et comme il fallait s’y attendre, décision a été annoncé de lui venir en aide par une prise en charge de ses frais de soins.

A moins que l’indécence n’aie plus de sens et que le pays marche sur sa tête sans s’en rendre compte, sur des documents photos en circulation sur les réseaux sociaux, l’on découvre Mlle Dorcas Makaya ; écrire un mot pour justifier sa journée. Et ce dernier se termine par un remerciement au « premier ministre », en l’occurrence Bruno Tshibala de qui elle implore la bénédiction de Dieu. La question qui se pose est celle de sa voir si ce remerciement de la victime l’est pour la bavure subie des forces de l’ordre et de sécurité en date du 31 décembre 2017 ou pour autre chose ?

A moins que cela ne soit une espèce de « syndrome de Stockholm » ce « phénomène psychologique observé chez des otages ayant vécu durant une période prolongée avec leurs geôliers et qui ont développé une sorte d’empathie, de contagion émotionnelle vis-à-vis de ceux-ci, selon des mécanismes complexes d’identification et de survie » ; en bref une victime qui remercie son bourreau.

Luaba Wa Ba Mabungi / AFRIWAVE.COM

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *