home Politique, RD Congo, Société Kinshasa : Marche pacifique du 31 décembre 2017, consignes et contre-consignes

Kinshasa : Marche pacifique du 31 décembre 2017, consignes et contre-consignes

A 48 heures de la grande marche initiée sur l’étendue du pays par le Comité Laïc de Coordination (CLC) depuis Kinshasa, plusieurs rencontres de préparations avec les organisateurs se déroulent tant dans la capitale qu’à l’intérieur du pays. Ainsi, une série des mesures est prise pour le bon déroulement de la manifestation.

Aux consignes et informations succèdent les contre-consignes et informations. Alors que le CLC confirme sa marche, l’on fait état des « réunions occultes » du régime avec des jeunes activistes au sein des églises pour les pousser à boycotter et ainsi faire échec aux manifestations pacifiques du dimanche 31 décembre 2017 largement soutenues par la population congolaise. Le gouverneur de la ville-capitale Kinshasa étant saisi officiellement par le CLC via la lettre ci-dessous :

D’autres informations feraient état de message de discrédit sur la personne du Cardinal Monsengwo comme on a pu le constater sur certaines chaines de TV pro-régime. Avec ledit message, l’on tenterait de faire accréditer dans l’opinion que « les marches de dimanche 31 décembre le sont pour provoquer des troubles armées et prendre le pouvoir par un coup d’Etat ». A ce propos, sur instigation de l’ANR et son directeur Kalev, l’on arrêterais un militaire que l’on présenterait comme le bras armé des chrétiens et ainsi discréditer l’Église catholiques avant de procéder à l’interpellation des membres du clergé.

Un prêtre joint par notre rédaction en fin de soirée nous a affirmé une chose : « L’Église s’est faite rouler  et sa bonne foi autant trahi par le régime. Qu’ils osent simplement arrêter un seul abbé et tous les consacrés nous nous constituerons prisonniers. Cette fois-ci, il n’y aura ni discussion, ni rencontre avec un régime qui nous a fatigué ».

Or selon un document en circulation sur les réseaux sociaux estampillé des « sources crédibles » : « Tous les curés des Paroisses de l’Archidiocèse de Kinshasa réunis autour du Prélat de l’Église locale au Centre Lindonge ont défini l’itinéraire et les modalités pratiques de la marche du dimanche.  Il en ressort qu’une seule Messe sera célébrée ce jour-là et que la Bénédiction finale sera donnée au lieu de destination, lieu à communiquer à la messe ».

De la réunion entre le CLC et le clergé, il en serait sorti un certain nombre des consignes à suivre pour la Marche du dimanche 31 décembre 2017 à savoir « qu’il n’y aura qu’une seule messe dans chaque paroisse de 6h30 à 8h30. Ensuite les paroissiens avec leurs curés débuteront la marche selon un itinéraire qui sera donné le même dimanche lors de la messe. Différents points de ralliement seront organisés selon les paroisses et les zones géographiques ».

Et enfin quelques consignes pratiques à l’endroit des manifestants :

* Ne jamais fuir devant les forces de l’ordre, mais serrer les rangs et chanter les cantiques ou se mettre à genoux

* Rester solidaires et s’ils veulent arrêter quelqu’un nous constituer tous prisonniers

* Face aux gaz lacrymogènes, se servir des serviettes mouillées et avoir de l’eau / Utiliser la margarine bleu band sur le visage

* Objets à avoir : Bible, rameaux, chapelet, etc. ; démontrant qu’on est chrétiens

* Pas trop boire ni manger

Se munir de sa carte d’identité ou autres références de son identité, etc.

* Ne pas arborer des calicots ou autres effigies des partis politiques, mouvements citoyens etc.

* Tenues : vêtements de l’église, moklisto azali mwinda, Marie, etc. Ou tout simplement T-shirt blanc, chemise blanche, autre vêtement de couleur blanche.

Messages aux points de ralliement

Téléphones à avoir absolument

0819677757 Léonie Kandolo  

0999999519 Jonas Tshombela

Comité Laïc de Coordination.

print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *