home Diaspora, Politique, RD Congo, Société RDC-ÉLECTION : Affaire « faux diplôme » de Félix Tshisekedi, un acharnement improductif d’une certaine presse belge [OPINION]

RDC-ÉLECTION : Affaire « faux diplôme » de Félix Tshisekedi, un acharnement improductif d’une certaine presse belge [OPINION]

A moins d’un procès d’intention pour une cause cachée, « L’affaire du faux diplôme de Felix Tshisekedi » dont on fait les choux gras tous les jours se révèle en fin de compte un acharnement improductif de la part d’une certaine presse belge avec en tête de gondole La Libre Belgique et son pendant la Libre Afrique.  

Dans ce combat d’arrière-garde qui semble perdu d’avance, cette presse est assistée d’une autre infiltrée sur des réseaux sociaux et animée par une nébuleuse résistance dite patriotique congolaise et dont l’écho ne franchit même pas les frontières de l’Union Européenne. Le seul objectif étant de dénigrer et de salir un concurrent politique visionnaire qui semble avoir une longueur d’avance sur tous les autres.

Depuis que Félix a rompu avec Katumbi après la traitrise de Genève en novembre 2018 dernier et la manière dont Fayulu avait été désigné candidat de l’une partie de l’opposition, le président de l’UDPS est devenu la tête de turc de ce journal qui n’est même pas lu par la majorité des congolais fatigués des mensonges et autres manipulations venus de l’étranger.

Qui ne sait pas l’alignement mieux l’engagement de ce journal de la droite catholique belge avec son soutien aveugle à la personne de Moïse Katumbi depuis qu’il vit en exil en Belgique, et par-dessus aujourd’hui pour sauver à tout prix « le soldat » Fayulu

Alors qu’on attend toujours  la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle dont Fayulu déclaré vainqueur par les mêmes medias belges risque de ne pas l’être au final, La Libre Afrique y revient ce matin avec un nouvel article tendancieux qui ne dit rien de nouveau : RDC : le diplôme de Félix Tshisekedi est un faux https://afrique.lalibre.be/30433/rdc-le-diplome-de-felix-tshisekedi-est-un-faux/ si ce ne sont des supputations.

Chose curieuse, l’article n’est pas signé de la personne attitrée qui a habitué ses lecteurs de ses « proses » quotidiennes anti-Tshisekedi mais par des initiales BdO Et H. Le. comme si l’on craignait quelque chose en retour.

Heureusement pour La Libre Belgique, que Félix Tshisekedi qui a un dos fort et que l’on pense atteindre ne répond jamais à ce genre  d’élucubrations qui n’honorent ni le journal, encore moins Katumbi qui voit tout et ne dit rien pour ramener à la raison ses amis de la presse pour des raisons que l’on connait bien.

Dans son article de ce 08 janvier 2019 relayé par la RTBF ; média francophone officiel qui avait cru bon d’annoncer Fayulu vainqueur de la présidentielle 2018, La Libre Afrique ne révèle rien de nouveau sous le ciel par rapport à ce qui a été déjà dit ou montré.

« Un candidat en sursis, effritement de son parti, la question du diplôme » et tutti quanti sous-titre l’article en question… avant de conclure : « Une épée de Damoclès au-dessus de la tête d’un candidat président qui pourrait être pieds et poings liés vis-à-vis du pouvoir ».

La libre Belgique peut-elle honnêtement et objectivement dire à ses lecteurs congolais si elle en a encore ; si Fayulu n’est-il pas pieds et poings liés vis-à-vis de Katumbi et Bemba dans son engagement d’une transition de deux ans et demi à trois pour organiser des nouvelles élections ? Et de quels moyens financiers possède-t-il à moins que Katumbi et Bemba ne mettent la main à leurs poches, chose qu’ils ne feront jamais ou de quémander encore aux Occidentaux ?

Pour en revenir aux partis politiques, de tous ceux qui existent au Congo  en commençant par l’ECIDE de Fayulu, La Libre Afrique peut-elle aussi en écrire quel est le plus grand que l’UDPS malgré les multiples débauchages depuis Mobutu jusqu’aux Kabila aujourd’hui ?

Depuis le début de cette « affaire » si on peut ainsi l’appeler, tout le monde y compris La Libre Afrique dans le dessein de créer la confusion feint  d’ignorer ou ne veut pas dire à ses lecteurs que pour le dépôt de la candidature à la présidence, aucun diplôme ou photocopie n’a été déposé par Félix Tshisekedi. Et que le fameux document ressorte du CV déposé par lui lorsqu’il postulait pour devenir président de son parti après le décès de son père Etienne Tshisekedi Wa Mulumba d’heureuse mémoire.

Parce qu’il faut parler diplômes, La Libre Belgique peut-elle dire à l’opinion lequel détient Joseph Kabila qui a présidé le Congo presque 20 ans durant et lequel détiendrait Moïse Katumbi qu’elle soutient aveuglement ? La Libre Belgique peut-elle dire de tous les politiques francophones belges, combiens ont des diplômes universitaires vrais ou faux ? Feu Pierre Bérégovoy d’heureuse mémoire, un exceptionnel ministre des Finances et  premier ministre français n’a jamais été un énarque mais un simple ouvrier fraiseur engagé en  politique.

De deux choses l’une, au travers de cette nième forfaiture de mauvais goût ; La Libre Belgique n’anticipe-t-elle pas l’échec de Fayulu qu’elle avait pourtant annoncé vainqueur à la place de la CENI au profit de Félix Tshisekedi si c’est un opposant qui a gagné la présidentielle ?

C’est le temps qui nous le dira très bientôt.

Anne Ntumba Wa Nkongolo

print

Partagez

shares