home Politique, RD Congo ÉLECTIONS 2018 : Les Candidats Président de la République de nouveau à la CENI

ÉLECTIONS 2018 : Les Candidats Président de la République de nouveau à la CENI

Les candidats président de la République au scrutin du 23 décembre 2018 ou leurs représentants ainsi que leurs experts sont réunis depuis cet après-midi avec le bureau de la CENI au siège de cette dernière : « Les échanges se poursuivent entre la Ceni et les candidats Président sur les questions techniques pour arriver à des élections apaisées. Cap vers les scrutins du 23 décembre 2018 » annonce la centrale nationale des élections sur son compte Twitter cet après-midi.

Cette deuxième rencontre après celle de jeudi 04 octobre 2018 se tient comme il en était prévu la semaine dernière pour régler les préparatifs techniques pour les prochaines élections. Peut-être que la CENI s’y prend-t-elle tardivement en associant les candidats président de la République alors qu’elle avait toujours fait cavalière seule.

Le premier rendez-vous dit « Cadre de Concertation CENI-Candidats Président de la République » n’avait permis aucune avancée majeure sauf la promesse de mise sur pied d’une commission technique devant se pencher sur les questions des divergences ; raison du reste de la nouvelle réunion d’aujourd’hui.

Lire aussi : RDC-ELECTIONS 2018 : Rencontre Candidats président et CENI, aucune avancée majeure http://www.afriwave.com/2018/10/05/rdc-elections-2018-rencontre-candidats-president-et-ceni-aucune-avancee-majeure/

Comme on le sait, les revendications de la plupart des candidats dont ceux proches de l’opposition sont les mêmes depuis des mois, notamment les questions de la « machine à voter » non prévue par la loi électorale en cours et dont personne ne veut de son utilisation pour les scrutins du 23 décembre 2018. Mais aussi celle de près de ces 10 millions d’électeurs enrôlés avec empreintes digitales partielles ou carrément sans empreintes.

A ces deux questions principales, faudra-t-il ajouter celles concernant le financement des élections dont on ne voit pas non plus clair, la logistique qui tarde à se mettre en place et surtout la sécurisation avant, pendant et après du processus électoral. Enfin le remplacement du délégué de l’UDPS Jean-Pierre Kalamba qui continue de siéger au sein du bureau de la CENI.

Thaddée Luaba Wa Ba Mabungi

print

Partagez

shares